Des scientifiques français conçoivent un synthétiseur vocal pour reconstituer la parole en temps réel

HIGH-TECH Il s'appuie sur un algorithme analysant les mouvements sur la langue, les lèvres et la mâchoire...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un homme muet.
Illustration d'un homme muet. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Les muets pourront-ils bientôt parler ? Des chercheurs français du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale ( Inserm) entretiennent l’espoir.

Ils ont conçu un synthétiseur vocal capable de reconstituer la parole d’une personne qui ne vocalise pas. Pour que l’outil fonctionne, il suffit de bouger sa langue, ses lèvres et sa mâchoire.

>> A lire aussi : Un smartphone pour non-voyants désormais disponible

Au cœur du système, un algorithme d’apprentissage

Dans leurs travaux, publiés dans la revue PLOS Computational Biology, les scientifiques décrivent un système capable de capturer une somme de signaux physiologiques liés à « l’articulation silencieuse » et de les convertir en temps réel en voix de synthèse.

Au cœur du système, un algorithme d’apprentissage. Il va permettre de décoder les mouvements sur la langue, les lèvres et la mâchoire. Une fois ces mouvements articulatoires traduits, il ne reste plus qu’à trouver une voix pour verbaliser.

Un système utilisable par n’importe quel locuteur

Selon les chercheurs de l’équipe CRISSP et du BrainTech Laboratory, le système est utilisable « a priori par n’importe quel locuteur (après une courte période de calibration du système) ». Contrairement aux « systèmes de lecture labiale automatique », notent les chercheurs, avec celui-ci « il n’existe plus de restriction sur le vocabulaire ».

La prochaine étape consiste à mettre au point une interface cerveau-machine permettant la restauration de la parole à partir de la seule activité cérébrale, au lieu des mouvements articulatoires.

>> A lire aussi : VIDEO. ACAT, le logiciel de communication de Stephen Hawking, ouvert à tous