L'espérance de vie a reculé aux Etats-Unis en 2015

SANTE Ce recul est notamment attribué à une augmentation de mortalité liée à la maladie d'Alzheimer...

20 Minutes avec AFP

— 

Un couple de personnes âgées sur un banc (illustration).
Un couple de personnes âgées sur un banc (illustration). — Barbara Sax afp.com

Ce n’était pas arrivé depuis 22 ans. L’espérance de vie des Américains a reculé en 2015, la première baisse depuis le pic de la crise du sida en 1993, selon un rapport des autorités sanitaires publié jeudi qui montre un net accroissement du taux de mortalité.

>> A lire aussi : Mauvaise nouvelle pour les habitants du Grand Est, l'espérance de vie y est plus faible

Un enfant né en 2015 aux Etats-Unis peut espérer vivre en moyenne jusqu’à 78,8 ans, une baisse de 0,1 an par rapport à 2014 (78,9) qui était un record, indiquent les statistiques des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Alzheimer et pathologies cardiovasculaires

Ce recul est attribué à une augmentation de la mortalité résultant de la maladie d’Alzheimer, la plus grosse augmentation et de loin (+15,7 %), mais aussi de pathologies cardiovasculaires (+0,9 %), de maladies respiratoires chroniques (+2,7 %), rénales (+1,5 %), d’accidents (+6,7 %), d’attaques cérébrales (+3 %), du diabète (+1,9 %) et des suicides (+2,3 %).

>> A lire aussi : Quand lecture rime avec augmentation de l’espérance de vie

Note encourageante, la mortalité liée au cancer a baissé l’an dernier (-1,7 %) par rapport à 2014, précisent les CDC, tandis que le nombre de décès résultant de la grippe et de la pneumonie est resté inchangé.

Pour les hommes, l’espérance de vie en 2015 a été de 76,3 ans et de 81,2 ans pour les femmes, une diminution de respectivement 0,2 et 0,1 année sur 2014, fait ressortir le rapport. En revanche, l’espérance de vie à 65 ans a été inchangée par rapport à 2014: une personne de cet âge en 2015 peut espérer vivre encore 19,4 ans en moyenne (20,6 ans pour les femmes, 18 ans pour les hommes).

Le Japon en tête de l’espérance de vie, devant la Suisse et la France

Les CDC font également part d’une toute petite hausse de la mortalité infantile (pour les bébés de moins d’un an) en 2015 avec 589,5 décès pour 100.000 naissances contre, 582,1 pour 100.000 en 2014, mais cette différence est statistiquement insignifiante.

>> A lire aussi : L'obésité ferait perdre jusqu'à 10 ans d'espérance de vie

Une augmentation de 11,3 % du nombre de cas mortels de blessures accidentelles a été le changement le plus notable dans les dix principales causes de décès des nourrissons l’an dernier. Un total de 2,7 millions de décès ont été enregistrés en 2015 aux Etats-Unis, soit 86.000 de plus que l’année précédente. Le taux de mortalité de la population américaine a donc augmenté de 1,2 %, ce qui représente le premier accroissement depuis 1999, relèvent les auteurs.

Au classement de la longévité de la Banque Mondiale en 2014, les Etats-Unis étaient derrière près de 40 pays. Le Japon était en tête avec une espérance de vie de 84 ans, devant la Suisse (83 ans), la France, la Suède et le Canada (82 ans) ou encore le Chili (81 ans).