Vosges: Des vers tombent du plafond de l'hôpital d'Epinal

SANTE Des pigeons seraient à l'origine de l'invasion...

20 Minutes avec agences

— 

Epinal dans les Vosges
Epinal dans les Vosges — Capture d'écran - Google Maps

Depuis quelques semaines, des asticots, blancs ou grisâtres, tombent des plafonds du service « médecine interne A », situé au troisième et dernier étage de l’hôpital Emile-Durkheim d’Epinal (Vosges). Selon L’Est Républicain, les vers apparaissent par les joints des dalles du plafond et chutent ensuite sur le sol, sur les chevets ou sur les lits de ce service qui compte 25 chambres.

A côté de ces invertébrés, des moucherons ont également surgi dans le champ visuel des patients, du personnel médical et des visiteurs. Ce mardi, des insectes noirs d’à peine un centimètre ont été aperçus dans un couloir et une chambre.

« D’après ce que j’ai pu entendre, il y a une énorme couche d’excréments »

Quelle est l’origine du phénomène ? Selon L’Est Républicain, une dizaine de pigeons auraient été identifiés comme les fauteurs de troubles, ou plutôt leurs déjections. Les volatiles nichent entre le faux plafond et le toit qui surplombent le service, passant par des ouvertures. « D’après ce que j’ai pu entendre, il y a une énorme couche d’excréments », explique l’un des patients au quotidien régional.

A l’hôpital d’Epinal, pas d’ultrasons pour faire fuir les pigeons comme à Strabourg. Pour remédier au problème, le ménage est fait tous les matins et « du grillage a été installé il y a peu de temps devant ces ouvertures. »

>> A lire aussi : Vosges: Trois églises infestées de milliers de mouches, l'énigme reste entière