La cigarette électronique serait dangereuse pour la bouche et les gencives

ETUDE La vapeur fragiliserait la barrière buccale et aggraverait le stress cellulaire…

20 Minutes avec agence

— 

Une personne fume une cigarette électronique
Une personne fume une cigarette électronique — Kenzo Tribouillard AFP

La cigarette électronique serait néfaste pour la santé de la bouche. Telle est la conclusion formulée par deux études publiées récemment, alors que la question de la dangerosité de ce dispositif divise les spécialistes.

Dans une étude publiée dans la revue médicale Journal of Cellular Physiology, des experts de l’université de Laval (Canada) ont exposé des cellules d’épithélium de gencives à la fumée de cigarette électronique.

Un dérèglement de la barrière buccale

Résultat : le pourcentage de cellules mortes ou mourantes, est de 18 % après une journée de vapotage, 40 % après deux jours et 53 % après trois jours. Sur des cellules non exposées, ce taux est de 2 %.

« Le dérèglement de la barrière buccale qui assure notre défense peut accroître le risque d’infection, d’inflammation et de maladies parodontales. À plus long terme, il pourrait se solder par un risque accru de cancers. C’est ce que nous voulons vérifier dans la suite de nos travaux », explique le professeur Mahmoud Rouabhia coauteur de l’étude.

>> A lire aussi : Les cigarettes électroniques à l'origine d'irritations de la gorge et des yeux ?

Aussi dangereux que la cigarette classique ?

Même son de cloche du côté des chercheurs du Centre médical de l’université de Rochester (Etats-Unis), qui assurent que vapoter est aussi dangereux pour la bouche et les gencives qu’une cigarette traditionnelle.

Pour parvenir à ces conclusions, publiées dans la revue Oncotarget, ils ont exposé des tissus de gencives de personnes non fumeuses à la fumée produite par la cigarette électronique.

« La vapeur d’e-cigarette n’est pas seulement de l’eau »

Les universitaires ont alors remarqué que les cellules de la bouche libéraient des protéines inflammatoires. Les molécules aggravaient le stress cellulaire et fragilisaient la santé de la bouche et des gencives, alors plus sensibles aux maladies.

Forts de ces conclusions, les spécialistes rappellent que, « contrairement à ce que l’on pourrait penser, la vapeur d’e-cigarette n’est pas seulement de l’eau », affirme Mahmoud Rouabhia. Selon le Dr Rob McConnell, elle délivre aussi « des produits chimiques toxiques pour les poumons notamment des métaux oxydants, de la vapeur de glycérol, des composés aromatisants et de la nicotine ».

>> A lire aussi : Les cigarettes électroniques contiennent des substances chimiques dangereuses