Sida: Plus de 100.000 autotests de dépistage ont été vendus en un an

MALADIE Cela représente «près de 2.000 autotests achetés par semaine»…

20 Minutes avec agences

— 

Avec les autotests au VIH, le prélèvement d'une goutte de sang permettra de connaître la séropositivité d'un patient en quinze minutes.
Avec les autotests au VIH, le prélèvement d'une goutte de sang permettra de connaître la séropositivité d'un patient en quinze minutes. — CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

107.350. C’est le nombre d’autotests du dépistage du VIH vendus dans les douze mois ayant suivi leur lancement, en septembre 2015. Cela représente « près de 2.000 autotests achetés par semaine », avec des pointes à 4.000 dans les semaines qui suivent une campagne de communication des autorités, a annoncé lundi Fabien Larue, directeur d’AAZ, fabricant du seul autotest commercialisé en France

Selon lui, un peu plus de la moitié des pharmacies françaises référencent ce produit, accessible sans ordonnance et vendu entre 25 et 28 euros dans les officines et 20 à 24 euros en ligne (5 à 10 % des ventes étant réalisées sur Internet).

Toucher un public qui n’aurait pas franchi la porte d’un centre de dépistage

D’après le fabricant, ce dispositif a permis de toucher un public qui n’aurait pas franchi la porte d’un centre de dépistage. En effet, selon une enquête réalisée auprès de 1.584 personnes ayant acheté leur test auprès d’une pharmacie en ligne, pour 40 %, il s’agissait d’un premier dépistage du VIH.

Et parmi eux, 55 % affirment qu’ils ne se seraient pas fait dépister si l’autotest n’avait pas été disponible en pharmacie. Le sondage montre aussi que 25 % des utilisateurs ont acheté plus d’un test, destiné soit à se retester plus tard, soit à leur partenaire.

>> A lire aussi : VIH: L'autotest, une vraie révolution pour le dépistage du sida?