Cancer: La maladie gangrène le monde, surtout l'Asie, l'Afrique et l'Amérique du Sud

LUTTE Alors que le Congrès mondial contre la maladie s’ouvre ce lundi à Paris, la Ligue contre le cancer demande la mise en place d’un plan de lutte à l’échelle internationale…

O. P.-V.

— 

Campagne d'information et de sensibilisation contre le cancer du sein.
Campagne d'information et de sensibilisation contre le cancer du sein. — G. Varela / 20 Minutes

Lors de sa dernière étude sur le sujet,l’Organisation mondiale de la santé a dressé un constat inquiétant de la progression du cancer sur la planète. Ainsi, 14,1 millions de personnes ont été touchées par la maladie en 2012, et 8,2 millions y ont succombé. Quatre ans plus tôt, le rapport était de 12,7 millions de cas pour 7,6 millions de décès.

>> A lire aussi : Des hausses inquiétantes dans certaines tranches d'âge, notamment les jeunes

Alors que s’ouvre ce lundi à Paris pour quatre jours le Congrès mondial contre le cancer, qui se tient tous les deux ans, la Ligue contre le cancer profite de l’occasion pour demander la mise en place d’un plan de lutte à l’échelle internationale : « L’urgence, c’est maintenant, nous avons cinq ans pour prendre le bon virage de la lutte contre le cancer. Il faut avant tout créer un cordon sanitaire pour aider les pays qui ont des difficultés, qui sont en première ligne, agir là-bas, c’est agir ici », selon sa présidente Jacqueline Godet.

La cigarette, « ennemi n° 1 »

Car si le nombre de cancers est en progression partout, c’est en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud que les nouveaux cas apparaissent en majorité, à 60 %, et que le nombre de morts est le plus important (70 % du total des décès). Le tabac, premier facteur de risque de cancer (à l’origine de 20 % des cas), est dans le viseur de l’association, qui voit dans la cigarette « l’ennemi n° 1 car responsable de la première cause de mortalité prématurée, mais aussi la première cause de cancers évitables ».

>> A lire aussi : En novembre, on se motive tous pour arrêter de fumer

D’où ce besoin de mobilisation mondiale, selon la Ligue contre le cancer, qui avance des prévisions alarmantes si rien n’est fait : « On peut s’attendre à ce que, d’ici à 2030, il y ait, dans le monde, environ 26,4 millions de nouveaux cas de cancer et 17 millions de décès dus au cancer par an. » Deux fois plus qu’à l’heure actuelle.