Obésité: En Europe, les Maltais font pencher le balance de leur côté

INFOGRAPHIE La France affiche elle un taux d'obésité chez les adultes de 15,3%...

C. A.

— 

Des jeunes femmes obèses (illustration).
Des jeunes femmes obèses (illustration). — TIM SLOAN / AFP

Les Européens sont inégaux devant la balance. C’est en tout cas le sens des chiffres publiés ce jeudi par l’office statistique Eurostat. S’ils indiquent qu’un peu plus de la moitié des adultes de l’Union européenne est en surcharge pondérale (51,6 %) et que près d’une personne sur six (15,9 %) est en situation d’obésité, ils recèlent également de nombreuses surprises. 20 Minutes revient sur trois enseignements contenus dans ces données.

Le taux d’obésité varie selon les pays…

C’est à Malte que la proportion d’obèses est de loin la plus élevée, avec 26 % des personnes de plus de 18 ans souffrant d’ obésité. La Lettonie, la Hongrie, l’Estonie et le Royaume-Uni suivent avec des taux légèrement au-dessus de 20 %.

>> A lire aussi : Des chercheurs niçois sur la piste de nouveaux moyens de lutte contre l’obésité

En revanche, à l’autre extrémité du tableau, la Roumanie ne compte que 9,4 % d’obèses, taux le plus faible des 28, devant l’Italie (10,7), les Pays-Bas (13,3 %).

Les chiffres sont moins alarmants en France, où le taux d’obésité s’élève à 15,3 %, soit le dixième taux le plus faible de l’UE. Le sexe ne semble pas jouer, puisque le taux d’obésité est identique chez les Français comme chez les Françaises (15,3 %).

Obésité Europe
Create column charts

…selon l’âge…

En revanche, et ce dans quasiment tous les Etats européens, le risque d’être obèse augmente avec l’âge. Les écarts les plus importants entre les jeunes (de 18 à 24 ans) et les personnes âgées (de 65 à 74 ans) obèses ont été enregistrés en Slovaquie (33,0 % des 65-74 ans contre 2,7 % des 18-24 ans, soit +30,3 points) devant la Lettonie (+30,3 points) et l’Estonie (+26,4 points).

>> A lire aussi : La malbouffe bientôt plus nocive que le tabac, le sexe non protégé et l'alcool réunis?

En France, 22,5 % des 65-74 ans sont obèses, contre 6,7 % des 18-24 ans.

…et selon le niveau d’éducation

Tout comme l’âge, le niveau d’éducation est un facteur conditionnant le risque de surpoids ou d’obésité. Le risque de devenir obèse est en effet plus grand pour les adultes ayant un faible niveau d’éducation. Ainsi, 19,9 % des Européens obèses sont peu diplômés, alors que ce taux n’est que de 11,5 % chez ceux qui ont obtenu un diplôme (soit un écart important de 8,4 points). En France, l’écart est de 12,1 points. 20,9 % des Français obèses ayant un niveau d’éducation faible, contre seulement 8,8 % chez ceux au niveau d’éducation élevé.


Create column charts