Obésité: Coca-Cola et PepsiCo ont « arrosé » les organismes de santé publique

ECONOMIE Les deux géants de boissons non alcoolisées auraient effectué de larges donations à 96 associations afin d’améliorer leur image…

20 Minutes avec agences

— 

Des canettes de Coca-Cola, de Coca-Cola light et de Pepsi.
Des canettes de Coca-Cola, de Coca-Cola light et de Pepsi. — Jeff Blackler / Rex / Sipa

Coca-Cola et PepsiCo auraient versé de 2011 à 2015 de généreuses donations à 96 associations américaines luttant contre des fléaux de santé publique (obésité, diabète, maladies cardiovasculaires).

Daniel Aaron et Michael Siegel, deux chercheurs de l’université de Boston, assurent, dans une étude publiée ce 6 octobre, que les deux géants de boissons non alcoolisées financeraient ainsi à coup de millions de dollars une amélioration leur image.

>> A lire aussi : Coca-Cola Life: La Suède juge trompeuse la mention «sucré à partir de sources naturelles»

ONG privées et organismes gouvernementaux « arrosés »

Selon les deux universitaires, ces dons seraient même devenus plus importants lors des dernières années, avec l’intensification des campagnes de sensibilisation contre les risques posés par l’obésité et la nécessité de réduire la consommation des sodas, considérée par les scientifiques comme un facteur participant à l’augmentation de l’obésité et, par ce biais, du diabète.

Coca et Pepsi auraient alors « arrosé » des ONG privées, mais surtout des organismes gouvernementaux, comme les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) pour dire, « en gros, "regardez, nous promouvons des problématiques de santé publique". Et du même coup, ils détournent l’attention du fait que leurs produits contribuent à l’épidémie d’obésité », lâche Michael Siegel.

>> A lire aussi : Obésité, dénutrition... «Etre mal nourri» devient la «nouvelle norme»

Intense lobbying pour tuer toute législation anti-boissons sucrées

Alors qu’environ 35 % des adultes américains sont obèses et 69 % en surpoids, « en disant "nous sommes partenaires de plusieurs organisations de santé publique", l’industrie du soda crée l’impression qu’elle fait aussi partie de la solution », poursuit le chercheur.

En distribuant les enveloppes, Coca-Cola et PepsiCo exerceraient aussi en coulisse un intense lobbying pour tuer toute législation anti-boissons sucrées, fait observer le duo. Selon lui, l’ONG Save The Children, à qui Coca-Cola et PepsiCo ont donné plus de 5 millions de dollars en 2009, a abandonné un an plus tard son appel à l’instauration d’une taxe soda, préconisée pourtant par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Nos actions répondent au défi complexe qu’est l’obésité »

L’Academy of Nutrition and Dietetics (AND), qui a depuis rompu ces liens avec les deux limonadiers, et l’association NAACP, qui défend les droits des Noirs, seraient allées, elles, jusqu’à s’opposer à un projet de l’ancien maire de New York, Michael Bloomberg, de réduire en 2012 la taille des canettes des sodas, après avoir reçu des fonds de Coca et PepsiCo.

>> A lire aussi : Pepsi abandonne l'aspartame aux Etats-Unis

« Oui, nous pouvons diverger (…) sur les taxes et politiques régressives et discriminantes contre nos produits mais nos actions dans les communautés (…) contribuent à répondre au défi complexe qu’est l’obésité », défend l’ABA, le lobby de l’industrie des sodas, dont sont membres Coca-Cola et PepsiCo. Contactés par l’AFP, Coca a renvoyé à l’ABA, tandis que PepsiCo n’a pas répondu.