Combustions, explosions... Les accidents liés à la cigarette électronique se multiplient

ETUDE Cuisse, main et visage sont les parties du corps les plus touchées...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration: une femme tenant une cigarette électronique.
Illustration: une femme tenant une cigarette électronique. — Dan Henry/AP/SIPA

La cigarette électronique n’est pas « un dispositif anodin : ce n’est pas un jouet, cela peut même être dangereux dans certains cas. Il convient de rester prudent ». Des médecins de Seattle (Etats-Unis), qui ont réalisé une étude parue jeudi dans le New England Journal of Medicine, tiennent à mettre en garde les adeptes de la e-cigarette.

En cause : l’augmentation du nombre de cas d’explosion ou de combustion de ces appareils dans la main ou la poche de leurs utilisateurs, avec à la clé de nombreuses conséquences, dont certaines particulièrement graves.

Brûlures, dégâts dentaires et cutanés

Ainsi, le service des urgences de l’établissement où exercent les spécialistes a traité, entre octobre 2015 et juin 2016, 15 patients souffrant de blessures dues à une cigarette électronique (12 résultant d’une e-cigarette enflammée et quatre d’une explosion). A titre de comparaison, seules 25 personnes avaient été prises en charge suite à des accidents similaires entre 2009 et 2014.

La moitié des lésions concernaient la partie haute de la jambe, quand 30 % touchaient les mains et 20 % étaient localisées sur le visage, nécessitant parfois greffes cutanées et soins intensifs. De manière générale, les e-cigarettes ayant pris feu provoquent des brûlures causées par les substances chimiques contenues dans les batteries. Les explosions, elles, engendrent des dégâts dentaires et cutanés.

>> A lire aussi : Toulouse: La batterie de la cigarette électronique explose, sa voiture prend feu

« La démocratisation de la cigarette électronique risque de poser de nouveaux défis dans les hôpitaux », avertit le Docteur Elisha Brownson, responsable de l’étude.