Ganglions enflés, migraines, fièvre, fatigue... Gare à la maladie des griffes du chat

ETUDE La plupart des matous sont porteurs de la bactérie animale Bartonella henselae, transmissible à l’homme par les griffures, léchages, caresses et bisous....

20 Minutes avec agence
— 
Des chats (illustration).
Des chats (illustration). — JOSE LUIS ROCA / AFP

Vivre en compagnie d’un chat peut parfois avoir des conséquences néfastes pour la santé. Sans symptôme apparent, la majorité de ces félins est porteuse de la bactérie animale Bartonella henselae, transmissible à l’homme par les griffures, léchages, caresses et bisous. Elle peut entraîner, entre autres symptômes, des ganglions enflés, migraines, épisodes de fièvre et sensations de fatigue.

Tel est le résultat d’une étude menée par trois chercheurs des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), dévoilée lundi dans la publication du CDC Emerging Infectuous Diseases.

>> A lire aussi : Une femme perd un œil après que son chat l’a léchée

Les chats sont contaminés par les excréments de puces

Les spécialistes ont recensé quelque 12.500 personnes atteintes de la maladie dite « des griffes du chat » chaque année aux Etats-Unis. Par ailleurs, les petits âgés entre 5 et 9 ans sont les plus touchés par la pathologie, car ils ont tendance à s’approcher davantage des animaux. Ces derniers sont contaminés par les puces, expliquent les chercheurs, dont les excréments transmettent la Bartonella henselae.

Une pathologie à prendre au sérieux, insiste l’étude, puisqu’elle peut notamment « être particulièrement grave pour les patients immuno-déprimés ». La maladie des griffes du chat peut notamment provoquer chez l’homme de sérieux dommages au cerveau, voire une endocardite infectieuse potentiellement mortelle. Des mesures simples comme se laver les mains fréquemment permettent de limiter les risques d’infection humaine.