«Ceci n'est pas un cintre»: Une nouvelle campagne pour défendre le droit à l'avortement

SOCIETE L'initiative a été lancée en amont de la Journée internationale de défense du droit à l’avortement, qui se tiendra le 28 septembre prochain....

20 Minutes avec agence
— 
Le Planning familial a lancé une nouvelle campagne à l’occasion de la Journée internationale de défense du droit à l’avortement, le 28 septembre prochain.
Le Planning familial a lancé une nouvelle campagne à l’occasion de la Journée internationale de défense du droit à l’avortement, le 28 septembre prochain. — Capture d'écran / Instagram

« Ceci n’est pas un cintre ». Tel est le nom de la campagne lancée le 13 septembre par le Planning familial en amont de la Journée internationale de défense du droit à l’avortement, organisée le 28 septembre prochain.

Contestée par les mouvements anti-IVG sur la toile et ailleurs, la volonté de conserver la possibilité d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse mobilise le public, notamment à travers cette initiative lancée la semaine dernière.

Une référence aux avortements clandestins

« #CeciNestPasUnCintre Saurez-vous découvrir à quoi sert cet objet (…) ? » lisait-on le 13 septembre dernier sur le compte Twitter de la campagne. Le mystère entourant le choix de cet objet a finalement été levé ce mercredi sur la page Facebook de l’initiative.

>> A lire aussi : IVG médicamenteuse: Les gynécos provoquent une polémique sur les arrêts de travail

Mais les internautes avaient déjà deviné qu’il s’agissait d’une référence à l’objet utilisé pour pratiquer les avortements clandestins avant la légalisation de l’IVG en 1975. « Cette pratique est encore courante dans les pays qui n’autorisent pas l’avortement », précise le Planning familial sur son site internet.

L’occasion, aussi, de rappeler que chaque année, 47.000 femmes meurent « des suites d’avortements clandestins ».