Cocaïne: Bientôt un vaccin pour lutter contre la dépendance?

BRÉSIL Des anticorps devraient enfermer la drogue et l’empêcher d’arriver au cerveau en en réduisant les effets euphorisants, ce qui conduit une perte d’intérêt pour l’utilisateur...

20 Minutes avec agences

— 

Une consommatrice de cocaïne.
Une consommatrice de cocaïne. — CAPMAN VINCENT/SIPA

Un vaccin contre la dépendance à la cocaïne est en train d’être mis au point au Brésil. Développé par des chercheurs de l’ université fédérale de Minas Gerais (UFMG) depuis deux ans et demi, il est actuellement testé sur des animaux.

Utilisé que sur les patients réellement motivés pour arrêter de se droguer

« Nous avons développé une molécule qui stimule le système immunologique pour produire des anticorps contre la cocaïne. Ces anticorps vont séquestrer la drogue et l’empêcher d’arriver au cerveau en réduisant les effets euphorisants. Cela conduit une perte d’intérêt pour l’utilisateur », a précisé Angelo de Fatima, chercheur et professeur au Département de chimie organique.

Si aucune date d’expérimentation clinique n’a été évoquée, les experts brésiliens estiment d’ores et déjà que ce vaccin ne pourrait être utilisé que sur les patients réellement motivés pour arrêter de se droguer ou par des enfants et des adolescents « en prévention à l’abus de cocaïne ».

>> A lire aussi : JO 2016: Des sachets de cocaïne estampillés « Rio 2016 » saisis par la police

Une consommation quatre fois supérieure à celle de la moyenne mondiale

A noter que des scientifiques américains travaillent également à une « antidépendance » à la cocaïne. La molécule utilisée n’est cependant pas la même. « La nôtre n’a pas de partie protéique », a précisé Angelo de Fatima, qui n’a pas souhaité révéler le nom de la molécule « pas encore brevetée ».

Reste que ce vaccin est une piste prometteuse pour le Brésil où, selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), la consommation de cocaïne est quatre fois supérieure à celle de la moyenne mondiale.