Stress: La méditation plus efficace que les vacances sur le long terme

ETUDE Selon des chercheurs américains, ce constat fait « penser que la méditation est capable de nous faire vieillir en meilleure santé »…

20 Minutes avec agence
— 
Du yoga et de la méditation en groupe, à Times Square (New York) le 20 juin 2016.
Du yoga et de la méditation en groupe, à Times Square (New York) le 20 juin 2016. — PACIFIC PRESS/SIPA

Quelle est l’activité la plus bénéfique pour notre métabolisme, les vacances ou la méditation ? Telle est la question à laquelle ont tenté de répondre des chercheurs américains de l’université de Californie.

Méditer agirait sur le stress et nos réponses immunitaires à long terme

Et selon les résultats de leurs travaux, parus dans la revue de Nature Translational Psychiatry, si une semaine de vacances, au soleil ou ailleurs, provoquerait un bien-être psychologique à court terme, une semaine plongée dans la méditation aurait un impact plus durable sur le métabolisme. En résumé : méditer agirait sur le stress et nos réponses immunitaires à long terme.

>> A lire aussi : Dépression: La méditation est aussi efficace que les antidépresseurs contre les rechutes

Dans le compte-rendu de leur étude, nos experts expliquent avoir suivi 94 femmes âgées de 30 à 60 ans qui ont passé une semaine de vacances dans un complexe hôtelier. Parmi elles, 30 étaient des adeptes expérimentées de la méditation. Quant aux autres, elles ont été divisées en deux groupes. L’un suivait un programme de méditation avec en complément des séances de yoga et des ateliers de développement personnel, l’autre profitait du temps libre.

Modifications de gènes et prélèvements sanguins

Les scientifiques ont alors étudié les modifications de 20.000 gènes chez les femmes appartenant aux trois groupes. De même, ils ont effectué des prélèvements sanguins pour identifier des biomarqueurs du stress, de la santé cellulaire ou du vieillissement. les participantes ont également dû remplir un questionnaire avant et après le séjour.

Bilan: « l’effet vacances » a été bénéfique à tous les groupes. En observant cependant les gènes reliés à la réponse au stress et à la fonction immunitaire, les scientifiques se sont aperçus que les adeptes de la méditation avaient bien mieux profité de leur séjour.

>> A lire aussi : Pourquoi la méditation pour les enfants devient tendance

Moins de symptômes de dépression et moins de stress sur le long terme

De plus, si toutes les participantes interrogées sur leur niveau de bien être un mois après leurs vacances se sont déclarées « en meilleure forme », il apparaît que les « méditantes » novices ont ressenti moins de symptômes de dépression et moins de stress sur le long terme que leurs homologues « non-méditantes ».

« Cette découverte prouve que la méditation fortifie notre organisme en soulageant notre système immunitaire. La gestion du stress quotidien se trouve facilitée et le corps lutte moins. Ces travaux nous font penser que cette pratique est capable de nous faire vieillir en meilleure santé », explique Rudolph Tanzi, professeur en neurologie à l’université d’Harvard.

>> A lire aussi : Quatre exercices de méditation pour retrouver calme et concentration au travail