Zika: Face au virus, tous les dons de sang seront testés aux Etats-Unis

EPIDEMIE Les produits sanguins seront analysés sur l’ensemble du territoire américain, et plus seulement dans les Etats à risque…

20 Minutes avec agences

— 

Un moustique Aedes aegypti, vecteur du virus Zika, est photographié dans un laboratoire de l'université du Salvador, à San Salvador, le 3 février 2016
Un moustique Aedes aegypti, vecteur du virus Zika, est photographié dans un laboratoire de l'université du Salvador, à San Salvador, le 3 février 2016 — Marvin RECINOS AFP

Chaque don de sang aux Etats-Unis devra désormais être testé pour vérifier qu’il n’est pas contaminé par le virus Zika. Jusqu’à présent, cette mesure ne concernait que les prélèvements effectués dans les zones géographiques les plus touchées par le virus. L’extension des tests à l’ensemble des Etats américains montre l’ampleur prise par l’épidémie, souvent sans symptômes.

« Il y a encore beaucoup d’incertitudes en ce qui concerne la nature et l’étendue de la transmission du virus du Zika », a ainsi expliqué vendredi Peter Marks, directeur du Centre de recherche et d’évaluations biologiques de la Food and Drug Administration (FDA), dans un communiqué.

Une poche de sang venant de Floride contaminée

Les autorités sanitaires souhaitent donc s’assurer que « du sang non contaminé est disponible pour les gens qui auraient besoin d’une transfusion », a ajouté le spécialiste de l’Agence américaine des médicaments

Une précaution d’autant plus d’actualité qu’une poche contenant du sang récemment donné en Floride était porteuse du Zika, comme l’a révélé Peter Marks dans une conférence téléphonique.

>> A lire aussi : Virus Zika: Bientôt un moustique OGM pour lutter contre le virus en Floride ?

Une décision saluée par les parlementaires

Cet Etat américain est le plus touché, avec plus de 500 infections liées à des voyages et 43 cas de contamination locale. Sur l’ensemble du pays, près de 2.500 cas de Zika ont été recensés. Et le chiffre s’élève à plus de 9.000 dans les territoires américains comme Porto Rico.

La décision de tester la présence du virus Zika à travers tous les Etats-Unis a été saluée par les parlementaires, qui avaient récemment plaidé pour une généralisation de cette procédure, estimant qu’elle couterait moins de dix dollars par donneur. La démocrate Rosa DeLauro a ainsi évoqué une « avancée marquante pour protéger les réserves de sang du pays et la population américaine ».