AVC: Arrêter de fumer réduirait immédiatement les risques

ETUDE Telle est la conclusion d’une étude menée par des chercheurs finlandais et publiée dimanche dans la revue Neurology...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration cigarette
Illustration cigarette — ERIC FEFERBERG / AFP

Le risque d’être victime d’une hémorragie méningée, une forme d’accident vasculaire cérébral (AVC) peu courante mais très grave, diminue en arrêtant de fumer. Telle est la conclusion d’une étude menée par des chercheurs finlandais et publiée vendredi dans la revue Neurology.

Les scientifiques sont partis du constat qu’en l’espace de quinze ans (entre 1998 et 2012), le taux de personnes atteintes par ce type d’AVC s’était effondré au sein de la population finlandaise.

Recul massif du tabagisme, chute des AVC

Le nombre de cas a ainsi chuté de 45 % chez les femmes et de 38 % chez les hommes âgés de moins de 50 ans. Une tendance également observée chez les plus de 50 ans (- 26 % pour les femmes et - 16 % pour les hommes).

Les scientifiques ont alors observé que cette diminution de cas d’AVC coïcindait avec le recul massif du tabagisme dans le pays, surtout chez les jeunes, sur cette même période. Ainsi, la consommation de tabac a en effet diminué de 30 % chez les 15-64 ans.

>> A lire aussi : AVC: Des cellules souches injectées dans le cerveau donnent des résultats prometteurs

Les spécialistes ont ainsi pu déterminer les effets rapides de l’arrêt du tabac sur le risque de développer une hémorragie cérébrale, cette dernière représentant 15 % des accidents vasculaires cérébraux.