L'ablation de l'appendice ou des amygdales augmenterait les chances d’être enceinte

ETUDE Le phénomène pourrait être d’ordre comportemental…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une femme enceinte.
Illustration d'une femme enceinte. — P.WIDMANN /TPH/SIPA

L’appendicectomie et l’amygdalectomie favoriseraient la fertilité. Une surprise pour une partie du monde médical, qui pensait justement que ces deux opérations provoquaient l’effet inverse.

L’étude a été menée par des chercheurs de l’université de Dundee et de l’University College de Londres (Royaume-Uni) et publiée dans la revue médicale Fertility and Sterility.

Analyse des données médicales de plus de 500.000 femmes

Les scientifiques ont analysé les données médicales d’un vaste nombre de femmes : 54.675 avaient subi une ablation de l’appendice, 112.607 s’étaient fait retirer les amygdales et 10.340 n’avaient plus ni appendice ni amygdales. Pas moins 355.244 femmes volontaires ont également servi de groupe témoin.

Bilan : 53,4 % des premières sont tombées enceintes, tout comme 54,4 % des deuxièmes et 59, 7 % des troisièmes. Des chiffres bien supérieurs aux 43,7 % de la population témoin, représentant la moyenne des femmes.

Réduction du délai d’attente avant la conception

Les scientifiques ont également observé que le délai d’attente avant la conception était réduit chez les femmes ayant eu recours aux deux opérations, avec également une avance des femmes sans appendice sur celles n’ayant plus d’amygdales.

>> A lire aussi : Ménopause: Du plasma enrichi pour inverser ses effets et prolonger la fertilité?

« Bien qu’une cause biologique soit possible pour cette association, nous pensons que la cause est plus probablement comportementale » révèle Li Wei, l’un des auteurs de l’étude, cité par Pourquoi Docteur. « Nous sommes en train d’explorer les deux hypothèses dans une étude en cours. »