Overdoses: Un spray nasal d'urgence autorisé par l’Agence du médicament

MEDICAMENT Il ne remplace pas l’appel aux secours…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration médicaments
Illustration médicaments — AIRIO/LEHTIKUVA OY/SIPA

Il constituera un traitement d’urgence, dans l’attente d’une prise en charge médicale. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a octroyé mercredi une Autorisation temporaire d’utilisation (ATU) au Nalscue, un spray nasal contre les overdoses aux opioïdes.

Il contient de la naloxone, une molécule permettant de diminuer ou de stopper les effets de ces substances psychotropes de synthèse. Le médicament peut désormais être prescrit à toutes les personnes présentant un risque d’overdose, par les personnels de santé spécialisés dans l’addictologie.

Prévenir les secours reste impératif

Il s’agit notamment des médecins exerçant en Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA), en service addictologie à l’hôpital, en unité sanitaire en milieu pénitentiaire, aux urgences et dans « tout autre service bénéficiant de l’intervention d’une équipe de liaison et de soins en addictologie (ELSA) ».

En revanche, seuls les CSAPA disposant d’une pharmacie hospitalière pourront délivrer le spray. En outre, « Nalscue ne se substitue pas aux soins d’urgence dispensés par une structure médicale. Par conséquent, les secours (15 ou 112) doivent être appelés immédiatement et systématiquement », insiste l’ANSM sur son site Internet.

>> A lire aussi : Un rapport recommande la consommation de drogue dans les centres pour toxicomanes