Canicule: petits et grands, ces astuces pour bien dormir

CHALEUR La chaleur accompagne nos journées, mais aussi nos nuits. Pour éviter l'insomnie, voici quelques précautions utiles...

Jérémy Vial

— 

La couette n'est peut être pas nécessaire mais pour bien dormir... mais bien dormir, quand il fait chaud, ça se prépare.
La couette n'est peut être pas nécessaire mais pour bien dormir... mais bien dormir, quand il fait chaud, ça se prépare. — POUZET/SIPA

Sur la couette, dans le canapé, près du ventilo, le ventre plein… mais où et comment trouver le sommeil quand la chaleur se fait persistante, la nuit tombée. Pour tenter de renouer avec les bras de Morphée sans étouffer, rien de telles que six bonnes astuces qui s’adressent aussi bien aux petits qu’aux grands. Et peut-être qu’après avoir lu cet article, vos paupières et celles de vos chérubins se feront lourdes, lourdes, lourdes…

 

Les plantes, de bonnes alliées
L’important, et on n’y pense pas forcément quand le mercure grimpe, c’est la plante. Une a la cote - même l’été - quand l’heure du sommeil est venue : la verveine. «La verveine est parfaite pour trouver le sommeil. Elle détend et relaxe. Une fois infusée, elle peut être mise au réfrigérateur et consommée froide, après le dîner. On peut même associer les plantes entre elles», conseille Amandine Guyot, pharmacienne et spécialiste des plantes à l’herboristerie du Palais-Royal, à Paris. Parmi les autres plantes efficaces pour trouver le sommeil : la fleur d’oranger, la passiflore ou encore la valériane et l’escholtzia, qui sont des «plantes anti-réveil, à consommer de préférence au coucher».

 

 

Une douche tiède… de la tête aux pieds

Prendre une douche peut s’avérer payant avant de dormir. Mais attention, celle-ci ne doit être ni trop chaude ni trop froide mais bel et bien tiède. Pourquoi ? A 37°C, elle permet juste d’humidifier votre corps. Une eau trop chaude empêcherait, au contraire, de dormir. Mais une partie du corps ne doit pas être oubliée : les pieds. «C’est eux qui nous soutiennent toute la journée. L’idéal est un massage des pieds ou un bain de pieds à base d’algue (le varech), de lavande ou encore de basilic. Cela permet de se rafraîchir avant de dormir», précise Amandine Guyot.

 

Pensez à manger léger

Bien dormir, ça se prépare en amont. A l’heure du dîner, le menu doit être savamment étudié. Evitez les repas trop copieux et misez plutôt sur les aliments riches en amidon (pâtes, riz, pommes de terre, pain…), les fruits et les légumes. «Je donne des fruits et des compotes aux enfants. Avant l’heure de la sieste par exemple, je leur prépare du jambon et des pâtes. Ils ne sont pas très friands des salades et des crudités, je leur fais plutôt des légumes verts. Après, ça dépend aussi des goûts de l’enfant», précise Patricia D’Hondt, assistante maternelle à domicile, en charge d’enfants de 18 mois à 3 ans. Il faut vraiment éviter les sauces, le ketchup, le soda et même les bonbons."

Et les parents doivent aussi montrer l’exemple à l’heure de passer à table. «Le mieux, c’est de ne pas consommer de choses grasses, de viandes ou de charcuterie. Cela peut créer des ballonnements. La digestion et le sommeil sont liés», ajoute Amandine Guyot.

 

 

Ventilateurs, brumisateurs… à la bonne heure !

Afin de lutter efficacement contre la chaleur pendant le sommeil, rien de mieux qu’un ventilateur ou un brumisateur. Mais à distance. «Pour ma part, j’utilise un rafraîchisseur d’air. C’est très efficace et mieux qu’un climatiseur. Je le remplis d’eau, je le mets en route hors de portée des enfants, préconise Patricia D’Hondt. Aussi, je garde les volets fermés toute la journée pour garder la fraîcheur.»

 

Et les moustiques…

Il n’y a pas que la chaleur qui empêche de trouver le sommeil. Ainsi, les moustiques peuvent s’inviter - et polluer - dans votre espace. Pour retrouver le calme, la bougie à la citronnelle peut être une solution, mais ce n’est pas franchement durable. «Pour les moustiques, je conseille la citronnelle et le géranium rosa. On peut les utiliser sous forme de spray. On peut valoriser dans la pièce, les vêtements ou en mettre une ou deux gouttes sur la peau, par précaution. Mais c’est aussi curatif», souligne Amandine Guyot.

 

Le calme comme meilleur allié
Dormir, ça se prépare. Avant de songer à faire de beaux rêves, mieux vaut se préparer. Et cela passe aussi par les habits. «Les enfants gardent la couche et un débardeur, très léger. Il faut privilégier le coton», témoigne Patricia D’Hondt. La quiétude doit être de mise au moment de sucer le pouce. «Les enfants dorment sans lumière, dans le noir», précise Patricia, qui entretient cette quiétude en amont, à travers différentes activités. «Avant la sieste, nous faisons du coloriage, des jeux de construction ou de la lecture.»