Les maladies du foie explosent chez les enfants obèses

ALIMENTATION Les spécialistes tirent la sonnette d’alarme et rappellent que ces atteintes hépatiques peuvent dégénérer en cirrhose ou en cancer du foie…

20 Minutes avec agence
— 
A Salins-les-Bains, d'adolescents pensionnaires du centre pour enfants obèses.
A Salins-les-Bains, d'adolescents pensionnaires du centre pour enfants obèses. — JEAN-CHARLES SEXE / AFP

L’obésité infantile explose et avec elle, les maladies du foie accompagnées de lésions jusqu’ici observées principalement chez les adultes alcooliques. L’alimentation riche en graisses saturées et en sucres très prisée des bambins (« junk food » et sodas en particulier) serait ainsi à l’origine du développement des stéatoses hépatiques ou des stéatohépatites non alcooliques (« Nash » ou « Non alcoholic steato hepatitis », en anglais) chez les plus jeunes. 3 à 11 % des enfants seraient concernés dans les pays occidentaux.

>> A lire aussi : «Nash», cette cirrhose venue du sucre qui inquiète les médecins

Cirrhose ou cancer du foie

Face à ce constat inquiétant, 250 hépatologues, réunis jeudi et, aujourd’hui, vendredi à Paris (Institut Pasteur) dans le cadre du deuxième Congrès franco-américain sur la « Nash », tirent la sonnette d’alarme et rappellent que ces pathologies peuvent dégénérer en cirrhose ou en cancer du foie.

Si la génétique peut également jouer un rôle dans l’apparition des pathologies du foie, ces experts assurent que surpoids, obésité et diabète favorisent l’apparition de ces problèmes hépatiques. Selon ces hépatologues cités par la Dépêche du Midi, ces trois facteurs entraînent également une production endogène d’alcool par l’organisme chez certains enfants (par le corps lui-même).

>> A lire aussi : Le Chili interdit le Kinder Surprise et Happy Meal pour lutter contre le surpoids

Faire du sport et perdre du poids

Aucun traitement efficace n’existe pour lutter contre la « Nash » ou la stéatose, même si les essais thérapeutiques de plusieurs molécules sont en cours. Afin de limiter les risques d’apparition de ces maladies du foie, les spécialistes recommandent donc aux enfants de pratiquer régulièrement une activité physique, de réduire la consommation d’aliments contenant des graisses saturées ou du fructose et… de perdre du poids.

>> A lire aussi : Poisson pané, nuggets, burgers: Comment éviter que les plats préférés des enfants ruinent leur santé