Grossesse: Les applis pour tomber enceinte ne seraient «pas fiables à 100%»

HIGH TECH Seuls un site Internet sur 20 et une appli sur 11 ont indiqué sans se tromper la période de fécondité optimale d’une utilisatrice-test…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une femme enceinte.
Illustration d'une femme enceinte. — P.WIDMANN /TPH/SIPA

Les applis et sites Internet pour aider à tomber enceinte ne seraient pas toutes très fiables. C’est en tout cas ce que sous-entendent des chercheurs américains, à travers une étude publiée dans le numéro de juin de Obstetrics and Gynecology.

Les scientifiques ont créé des profils sur les différents services en ligne proposant de maximiser les chances de tomber enceinte. Les données entrées dans les divers programmes correspondaient à une utilisatrice au cycle menstruel régulier de 28 jours.

« Pas fiables à 100 % »

Bilan : une fois la date des dernières règles entrée dans le système, 80 % des sites et 87 % des applis ont bel et bien réussi à calculer la date d’ovulation des utilisatrices. Mais seuls un portail Internet sur 20 et trois plateformes pour mobiles sur 33 ont déterminé la période de fécondité optimale sans erreur.

« Les applications et les sites Internet pour concevoir peuvent être utiles, mais ils ne sont pas fiables à 100 % », concluent les chercheurs. « Par ailleurs, toutes les femmes ne sont pas réglées comme des horloges : si la plupart ovulent au 14e jour de leur cycle menstruel, certaines vont ovuler à J-16 ou même à J-17. Se mettre la pression est à la fois inutile et improductif. »

>> A lire aussi : Troubles de la fertilité, une nouvelle cause dans le cerveau

D’ailleurs, les scientifiques recommandent avant tout à une future mère qui souhaite connaître la période la plus propice à la conception d’un enfant de « d’abord comprendre comment fonctionne son corps ». Ainsi, la fécondité d’une femme est à son maximum entre le dixième et le quinzième jour après le début des règles si le cycle est de 28 jours.