20 Minutes : Actualités et infos en direct
CANCERFaut-il arrêter de boire du café?

Boissons chaudes cancérogènes : Faut-il vraiment arrêter de boire du café?

CANCERD'après un rapport de l'agence cancer de l'OMS, les boissons chaudes, y compris le café, seraient « probablement cancérogènes »...
Selon une étude, boire deux tasses et demie de café réduirait de moitié le cancer colorectal.
Selon une étude, boire deux tasses et demie de café réduirait de moitié le cancer colorectal. - CLOSON/ISOPIX/SIPA
W.P.

W.P.

Va-t-on arrêter de boire du café ? L’agence cancer de l’OMS révèle ce mardi que la consommation de boissons très chaudes « à 65°C ou plus » serait « probablement cancérogène. » Les boissons chaudes comme le café sont suspectées de favoriser le développement du cancer de l’œsophage chez l’être humain. Faut-il pour autant se séparer de la boisson préférée des Français (sans compter l’eau) ? 20 Minutes vous aide à vous décider.

Non, à moins d’aimer se brûler la gorge

Après lecture de l’étude, le Dr. Henri Pujol, cancérologue et ex-président de la Ligue contre le cancer, est catégorique. « On ne va pas arrêter de boire du café pour ça », explique-t-il avait d’insister sur le caractère non-systématique de l’apparition cancer suite à une consommation prolongée de boissons trop chaudes. « Cela peut le provoquer. Peut. De fait, boire trop chaud favorise une mauvaise vascularisation au niveau de l’œsophage. Mais il ne faut vraiment pas avoir peur de se brûler [pour en arriver là] », plaisante presque le Dr. Henri Pujol, qui ne croit pas si bien dire. Une étude très sérieuse de l’université du Texas, bénéficiant de l’aide de 300 sujets, a fixé à près de 58 degrés Celsius la température optimale de consommation du café. Au-dessus, c’est la brûlure de la bouche quasi-assurée. Autant dire qu’il faut beaucoup de courage pour boire régulièrement son café à plus de 65°C.

Non, car le café n’est jamais servi à 65°C

« Les températures normales pour le café dans les pays européens et l’Amérique du Nord sont bien en deçà [de la barre des 65°C]. Le café et le thé y sont souvent bus en dessous de 60 degrés », indique le Dr. Dana Loomis, épidémiologiste du CIRC cité par l’AFP. Attention, cependant, à laisser refroidir votre café si vous voyagez dans des pays comme la Turquie, l’Iran ou la Chine, où il plus peut vous être servi à 70°C ou plus. C’est d’ailleurs dans ces pays que le plus grand nombre de cancers de l’œsophage est observé, précise la note de l’OMS.

Non, car le café reste avant tout vertueux

Ce n’est pas la première fois que le café est soupçonné, directement ou non, de favoriser le développement de cancers chez l’homme. En 1991, il est soupçonné d’être impliqué dans des cancers de la vessie, sur la base de données limitées qui ne prenaient pas suffisamment en compte le tabagisme. Depuis, aucune étude n’a été capable de lier le café à un quelconque cancer. Une réduction du risque a même été observée pour les cancers du foie et de l’endomètre. Enfin, et à condition de ne pas dépasser les trois cafés par jour, la boisson a des vertus antioxydantes et stimulantes – c’est un allié de choix pour les sportifs – digestives et antimigraineuses. What else ?

Sujets liés