Cancer: La graisse des cellules rend les tumeurs plus agressives

SCIENCES Les métastases utilisent la graisse contenue dans les cellules pour devenir plus énergiques…

20 Minutes avec agence
— 
Illustration du dépistage du cancer.
Illustration du dépistage du cancer. — S. Pouzet / SIPA

On sait que l’obésité peut perturber la santé et favoriser le cancer de l’utérus, des intestins ou encore de la prostate. Une nouvelle étude affirme que l’accumulation de graisse dans les cellules rendrait les tumeurs plus agressives, les métastases s’en servant comme « carburant » pour grandir.

Ce lien a été établi par des chercheurs du CNRS de Toulouse, dont les travaux ont été publiés dans la revue médicale Cancer Research.

Des cellules tumorales rendues plus énergiques

Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques ont étudié le mélanome. Lors du processus de développement de ce cancer de la peau connu pour être le plus agressif, ils se sont aperçus que les petites vésicules sécrétées par les cellules graisseuses agissaient sur le comportement des cellules tumorales, les rendant plus énergiques et agressives.

Chez les personnes obèses, ce processus est multiplié, car les vésicules secrétées par les cellules graisseuses apportent davantage de protéines, donc d’énergie, précise le National Geographic. Pour réduire le phénomène de croissance des métastases, une solution consisterait à priver d’énergie ces cellules perturbées, donc à leur enlever la graisse qu’elles utilisent.

>> A lire aussi : L'excès de poids responsable de 500.000 nouveaux cas de cancers par an

« Une fois que nous en saurons plus sur la façon dont les cellules stressées accumulent ces réserves de graisse, nous pourrons les priver de cette énergie supplémentaire », affirment les scientifiques, cités par Top Santé.

Pour y parvenir, ils pensent notamment à l’héparine. D’une part, cet anti-thrombotique « a la capacité de dissoudre les caillots sanguins », et il peut également « réduire l’absorption des particules de graisse ».