Les sages-femmes peuvent désormais pratiquer les IVG médicamenteuses

SOCIETE Un décret redéfinit les domaines d’intervention de ces professionnels, qui ont également le droit de vacciner et de prescrire des arrêts de travail…

20 Minutes avec agence

— 

Brochure d'information sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG).
Brochure d'information sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG). — DURAND FLORENCE/SIPA

Depuis lundi, les sages-femmes sont autorisées à délivrer les produits permettant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) médicamenteuse. Le décret élargissant les domaines d’actions des 22.000 professionnels de la santé exerçant cette spécialité est en effet paru dimanche au Journal Officiel.

Le texte donne également la liberté aux sages-femmes de dispenser des arrêts de travail allant jusqu’à quatre jours, renouvelables une fois, mais aussi d’inoculer certains vaccins aux femmes enceintes et à leur entourage. La liste des vaccins concernés sera prochainement fixée par un arrêté.

Une délivrance strictement encadrée 

La délivrance par les sages-femmes de l’IVG par voie médicamenteuse est strictement encadrée par le décret. Ainsi, les professionnels devront avoir suffisamment d’expérience à travers « une pratique suffisante et régulière des interruptions volontaires de grossesse médicamenteuses dans un établissement de santé ».

Cette situation devra par ailleurs être « attestée par le directeur de cet établissement sur justificatif présenté par le responsable médical concerné ». Pour Marisol Touraine, les nouvelles attributions des sages-femmes permettront une revalorisation de la profession mais aussi un meilleur accès aux soins pour leurs patientes.

>> A lire aussi : Les cinq chiffres clés de l’IVG en France

« Nous devons faire connaître aux femmes le champ extrêmement large de ces missions, qui font jouer aux sages-femmes un rôle essentiel pour la prise en charge, au quotidien, des femmes en bonne santé », a ainsi déclaré la ministre de la Santé. Une campagne d’information dans ce but sera d’ailleurs lancée le 14 juin prochain.