Cancer: Un simple test sanguin serait plus efficace que la biopsie pour détecter la maladie

RECHERCHE Cette technique permettrait également de mieux cibler les traitements contre la maladie…

20 Minutes avec agences

— 

La prise de sang serait aussi efficace qu'une biopsie pour détecter des cancers.
La prise de sang serait aussi efficace qu'une biopsie pour détecter des cancers. — Joël Robine AFP

La prise de sang s’impose progressivement comme une alternative à la biopsie dans la détection des tumeurs cancéreuses. Elle serait en effet tout aussi efficace, selon l’une des plus vastes études sur le sujet jamais effectuées, confortant les conclusions de précédents travaux.

Ses résultats ont été présentés samedi lors de la conférence de l’American Society of Clinical Oncology, plus grand colloque mondial sur le cancer, réuni à Chicago (Etats-Unis). Les chercheurs ont procédé à l’analyse d’échantillons de plus de 15 000 patients et de 50 types différents de tumeurs cancéreuses avancées, parmi lesquelles 37 % concernaient le poumon, 14 % le sein et 10 % les intestins.

Mieux cibler les traitements

Bilan : les altérations génétiques détectées dans le sang étaient très similaires à celles identifiées par une biopsie des tissus, selon les scientifiques, qui voient également là une piste prometteuse pour mieux cibler les traitements.

« Ces résultats suggèrent qu’une analyse de l’ADN de la tumeur circulant dans le sang du malade peut révéler un grand nombre d’informations et représente de ce fait une alternative très peu invasive à une biopsie des tissus qui dans certains cas ne peut pas être faite car trop risquée », explique le Dr Philip Mack, de l’université de Californie à Davis, qui a mené cette recherche.

Détecter la maladie avant qu’elle ne se manifeste

En outre, puisque les changements génétiques de l’ADN des cellules cancéreuses se produisent avant qu’ils se manifestent dans la tumeur et soient détectables au scanner, la prise de sang pourrait aider les médecins à ajuster le traitement plus tôt, voire peut-être détecter la maladie avant qu’elle ne se manifeste.

Mais avant d’être utilisée sur l’ensemble de la population, cette technologie devra d’abord faire ses preuves dans la détection précoce de tumeurs jusque-là silencieuses, chez des sujets à haut risque comme les gros fumeurs ou les femmes porteuses des mutations BRCA. Pour rappel, les prises de sang aident déjà les laboratoires pharmaceutiques à sélectionner des patients pour effectuer des essais cliniques.