L'épidémie de Zika progresse en Guadeloupe

VIRUS Des moustiquaires imprégnées sont distribuées aux femmes enceintes…

20 Minutes avec AFP

— 

Un bébé atteint de microcéphalie au Brésil à cause du virus Zika.
Un bébé atteint de microcéphalie au Brésil à cause du virus Zika. — Felipe Dana/AP/SIPA

Zika poursuit sa progression. Le nombre de cas de malades du Zika en Guadeloupe continue d’augmenter de façon significative.

Selon le point épidémiologique transmis par l’Agence régionale de santé (ARS), « l’épidémie poursuit sa phase croissante en Guadeloupe », avec 1.300 personnes, venues gonfler les rangs des malades la semaine du 16 au 22 mai, contre 1.140 la semaine précédente.

Depuis le début de l’apparition du virus dans l’archipel, on dénombre au 22 mai, 6.320 malades contre 26.650 en Martinique et 6.700 en Guyane. Dans les trois territoires, en raison du passage en épidémie, la confirmation biologique d’infection au virus Zika est réservée aux seules femmes enceintes et aux nouveau-nés.

>> A lire aussi : Un lien entre microcéphalie et troubles oculaires chez les nouveau-nés

Les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy également touchées

En Guadeloupe, 50 femmes enceintes ont contracté la maladie depuis l’émergence du Zika. Aucune complication cérébrale chez le fœtus ou le nouveau-né d’une mère contaminée n’a été à ce jour détectée.

Aucun cas de syndrome de Guillain-Barré n’a été confirmé en lien avec le virus à l’inverse d’une autre forme neurologique sévère : la myélite.

>> A lire aussi : Le lien entre le virus Zika et la microcéphalie définitivement confirmé

A Saint-Martin, avec 425 malades au total dont 4 femmes enceintes au 15 mai, le virus circule de façon active sur le territoire. « L’évolution de la situation va être prochainement examinée par le comité d’experts des maladies infectieuses et émergentes ».

A Saint-Barthélemy, la transmission du Zika en est à ses débuts avec 26 malades enregistrés en fin de semaine dernière.

>> A lire aussi : Un premier décès dû au virus Zika en Martinique