Ménopause: L'acupuncture réduirait bouffées de chaleur et sueurs nocturnes

FEMMES Cette pratique contribuerait à réduire les symptômes de 30 % environ…

20 Minutes avec agence
— 
Acupuncture, illustration.
Acupuncture, illustration. — West Coast Surfer / Moo/REX/SIPA

Et si l’acupuncture était l’une des clés pour mieux vivre sa ménopause ? Selon des chercheurs américains du  Wake Forest Baptist Center, cette pratique contribuerait à diminuer les bouffées de chaleur et sueurs nocturnes des femmes ménopausées.

Ils ont pour cela suivi pendant un an 209 femmes âgées de 45 à 69 ans, sans menstruations depuis trois mois et souffrant de ces troubles. Pendant six mois, un premier groupe a réalisé 20 séances d’acupuncture puis a stoppé ces traitements les six mois suivants. A l’inverse, un deuxième groupe n’a suivi les séances qu’au cours des six derniers mois.

Des symptômes en baisse de 30 %

Bilan : les volontaires du premier groupe ont observé une diminution de 36,7 % de la fréquence de leurs symptômes. Au bout d’un an, bouffées de chaleur et sueur avaient même baissé de 29,4 %.

Chez le deuxième groupe, les désagréments hormonaux ont en revanche augmenté de 6 % au cours des six premiers mois. Mais à l’issue des six derniers, les symptômes des femmes avaient décliné de 31 %.

Une alternative aux traitements hormonaux

Pratiquée par un professionnel, l’acupuncture pourrait donc constituer une alternative intéressante aux traitements hormonaux, sans créer d’effets secondaires, d’après les scientifiques.

Selon Doctissimo, 400.000 femmes en France atteignent l’âge de la ménopause chaque année. Mais seulement 8 % d’entre elles sont traitées pour franchir ce cap de façon plus confortable.