Déserts médicaux: 50.000 euros pour les médecins qui s'installent

COUP DE POUCE Les praticiens qui s’engagent à rester trois ans minimum dans un désert médical recevront une aide en deux fois...

Clémence Apetogbor

— 

L'Agence régionale de santé Alsace veut lutter contre les déserts médicaux (Illustration)
L'Agence régionale de santé Alsace veut lutter contre les déserts médicaux (Illustration) — V. WARTNER / 20 MINUTES

Pour tenter de lutter contre les déserts médicaux, l’ Assurance-maladie serait prête à sortir le porte-monnaie. Les médecins décidés à s’installer dans les zones qui souffrent du manque de médecins se verraient remettre une aide de 50.000 euros, révèle ce mercredi Le Parisien.

La moitié de cette somme serait versée au moment de l’installation, le reste l’année suivante, précise le quotidien.

Vacations autorisées

Les praticiens doivent toutefois s’engager à rester trois ans minimum. A défaut, ils devront rembourser une partie de l’aide versée. Et pour augmenter leurs revenus, ils seront autorisés à réaliser des vacations au sein des hôpitaux à proximité. Ces derniers, rappelle Le Parisien, ont également du mal à attirer des médecins dans leurs services.

Ces mesures sur la démographie médicale doivent être présentées ce mercredi par l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (Uncam), alors que débutent les négociations pour la prochaine convention médicale, explique le quotidien.

Promotion du « compagnonnage »

Actuellement, les aides financières passent surtout par une majoration des honoraires. L’UNCAM estime qu’en 2014, seuls 190 médecins ont demandé cette aide, soit 40 % des nouveaux installés en zone déficitaire.

L’UNCAM veut aussi promouvoir le « compagnonnage ». Le principe est simple. Les médecins en fin de carrière déjà installés dans un désert médical et âgés de 60 ans et plus auraient droit à une majoration de 10 % de leurs honoraires (plafonnée à 20.000 euros par an) s’ils trouvent un nouvel associé âgé de moins de 50 ans dans leur cabinet

Et si le médecin installé accepte de prendre des étudiants en stage, il pourra également bénéficier d’une aide de 300 euros par mois, soit 50 % d’augmentation par rapport à l’aide actuelle.