La publicité pour la cigarette électronique, c'est terminé

TABAC L'ordonnance a été publiée vendredi dernier au Journal Officiel...

20 Minutes avec agence

— 

Un homme vapotant une cigarette électronique (illustration).
Un homme vapotant une cigarette électronique (illustration). — ALCALAY SARAH/SIPA

La publicité pour la cigarette électronique, c’est déjà terminé. S’appuyant sur la directive européenne sur les produits du tabac, une ordonnance publiée vendredi au Journal Officiel vient d’interdire toute « propagande ou publicité directe » en faveur de l’e-cigarette et ses dérivés. La France rejoint ainsi les 26 pays dans le monde qui ont déjà adopté cette législation, précise Pourquoi Docteur.

Une décision qui fait logiquement grincer des dents les professionnels d’un secteur en plein essor, notamment auprès des jeunes. « C’est une censure extrêmement violente qui va nous interdire complètement de communiquer auprès de nos clients », déplore Jean Moiraux, président de la Fédération interprofessionnelle de la vape (Fivape), interrogé par France 3.

Autorisée pour les professionnels

« Or, le vapotage est un moyen efficace de réduction du risque tabagique et nous considérons que tout ce qui peut mettre les fumeurs français à distance des produits du vapotage est une mauvaise décision », ajoute-t-il.

En revanche, la publicité à destination des professionnels, quand elle est éditée dans des pays hors de l’Union européenne (UE), sera autorisée. La pose d’affichettes publicitaires dans les établissements qui font le commerce de cigarettes électroniques sera également possible. Cependant, elles ne devront pas être visibles à l’extérieur.

>> A lire aussi : La cigarette électronique serait 95 % moins nocive que le tabac