Dons d'ovocytes: L'agence de la Biomédecine à la recherche de donneurs

SOCIETE Alors que 3.000 couples infertiles attendent encore un don de sperme ou d'ovocytes, ce 19 mai donne le coup d'envoi d'une campagne nationale d'appel aux dons...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration main de Bébé.
Illustration main de Bébé. — Future/REX Shutterstock/SIPA

En 5 ans, le don d’ovocytes a fait un bond de 40 %, ce qui n’est pas suffisant à en croire

l’Agence de la biomédecine qui, en ce 19 mai, renouvelle sa campagne nationale d’appel aux dons sous le thème « Devenez donneur de bonheur ».

Une agence qui espère ainsi recruter les 300 nouveaux donneurs et 900 nouvelles donneuses nécessaires pour répondre aux besoins des « plus de 3.000 nouveaux couples concernés par une infertilité médicale » en France.

Raccourcir le délai d’attente qui peut être de trois ans

Jusqu’au 5 juin, elle comptera ainsi sur la générosité des Français et leur demandera de s’adresser à l’un des centres de don en France (27 centres de don de spermatozoïdes et 28 centres de don d’ovocytes en France ») afin de se renseigner ou, mieux encore, de venir en aide à ces couples qui veulent « connaître le bonheur d’être parents » mais qui ne le peuvent pas.

Grâce à ces nouveaux donneurs, l’Agence espère également raccourcir un délai d’attente compris entre deux et trois ans et qui s’avère souvent très (trop) long pour les receveuses.

 

>> A lire aussi : Don d’ovocytes: Le parcours du combattant des receveuses en attente

 

« Le fruit d’une décision personnelle, mûrement réfléchie »

Et pour convaincre les Français de la nécessité du don de gamètes et « pour familiariser les donneurs potentiels avec ces dons en améliorant leurs connaissances », l’Agence de la biomédecine mise cette année sur une campagne d’informations personnalisées (mails) et sur deux films d’animation diffusés sur le Web.

 

>> A lire aussi : Infertilité: Les personnes sans enfants pourront bientôt donner leurs gamètes

 

 

 

 

 

Quant aux sites dondovocytes.fr et  dondespermatozoides.fr, ils indiquent, eux, les coordonnées du centre de don le plus proche. Ceux-ci « répondent aux principales questions qu’un futur donneur peut se poser », et proposent même aux intéressés de s’inscrire à un programme d’informations.