Pour surmonter la douleur, mieux vaut compter sur nos amis que sur la morphine

SOCIETE Grâce aux endorphines qu'ils génèrent, les liens sociaux fonctionneraient aussi bien que les traitements opiacés...

20 Minutes avec agence

— 

Des amis. Illustration.
Des amis. Illustration. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Passer de bons moments avec ses amis serait l’un des moyens les plus efficaces de lutter contre la douleur. Cette méthode fonctionnerait même mieux que les antidouleurs à base de substances opiacées, comme la morphine.

En effet, le plaisir de se retrouver entre amis libérerait dans l’organisme des endorphines. Connues sous le nom d' « hormones du plaisir », elles possèdent, entre autres, des propriétés analgésiques pouvant être aussi puissantes que les médicaments prescrits en cas de douleurs modérées ou sévères.

>> A lire aussi : Les aimants, la solution miracle contre la douleur?

Moins de douleurs et une meilleure santé

C’est en tout cas l’explication à laquelle sont arrivés des chercheurs de l’Université d’Oxford (Royaume-Uni) après avoir mené une étude dont les résultats ont été publiés jeudi dernier dans la revue scientifique Nature.

Le travail des spécialistes a pris en compte 1.100 sujets, chez qui la tolérance à la douleur et le nombre de personnes contactées chaque mois ont été analysés. Bilan : les personnes côtoyant le plus d’amis ressentaient moins la douleur et se trouvaient même dans un meilleur état de santé général. Une raison de plus pour ne pas se priver de ses proches.