Cancer: La durée de vie des malades s'améliore en France

ETAT DES LIEUX Aujourd'hui, le taux de survie a augmenté significativement cinq ans après le diagnostic...

20 Minutes avec agences

— 

Un médecin regarde une raio des poumons à l'Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT) le 4 juin 2015
Un médecin regarde une raio des poumons à l'Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT) le 4 juin 2015 — REMY GABALDA AFP

Diagnostics précoces, dépistages inclus et l’amélioration de l’efficacité des traitements font qu’aujourd’hui, en France métropolaine, les malades gagnent davantage leur combat contre le cancer.

Le taux de survie atteint 99 % pour une tumeur de l’oeil

Selon l’Institut national du cancer (INCa), qui vient de publier son état des lieux 2015, le risque de développer un cancer au cours de sa vie diminue tandis que la mortalité par cancers poursuit sa tendance à la baisse en France. Cette dernière étant de 1,5 % par an chez les hommes (entre 1980 et 2012) et de 1 % par an chez les femmes.

 

 

 

Ainsi, depuis le début des années 2000, la survie a augmenté significativement cinq ans après le diagnostic pour l’ensemble des cancers, avec des taux de supérieur à 80 %. Ce taux de survie atteint même 99 % pour une tumeur de l’oeil, le rétinoblastome

 

384 442 nouveaux cas de cancers diagnostiqués en 2015

Dans son bilan de 240 pages intitulé Les cancers en France en 2015, l’INCa estime toutefois le nombre de décès par cancers en 2015 à 149 456 (84 041 hommes et 65 415 chez les femmes) et les nouveaux cas de cancers diagnostiqués à 384 442 (210 082 hommes et 173 560 femmes).

 

 

Cet état des lieux permet également de savoir que, chez les hommes, le cancer de la prostate reste de loin le cancer le plus fréquent en France, avec 53.912 cas estimé en 2011. Suivent le cancer du poumon (30.401 cas en 2015) et le cancer colorectal (23.535 cas).

Du côté des femmes, le cancer du sein reste prédominant avec 54.062 nouveaux cas estimés en 2015, devant le cancer colorectal (19.531 cas) et le cancer du poumon (14.821 cas).

1.750 nouveaux cas de cancers chez les enfants par an

Enfin, le cancer du poumon se hisse en tête du triste classement des cancers les plus meurtriers chez les hommes et de loin avec 20.990 décès en 2015. Suivent le cancer colorectal (9.337 décès) et le cancer de la prostate (8.713 décès). Chez la femme, le cancer du sein reste en tête de la mortalité par cancer, avec 11.913 décès, devant le cancer du poumon (9.565 décès) et le cancer colorectal (8.496 décès).

A noter que l’on dénombre chaque année en moyenne 1.750 nouveaux cas de cancers chez les enfants.