Les colliers d'ambre pour bébés dans le collimateur de la DGCCRF

SANTE Plusieurs modèles de colliers font l’objet d’un rappel en raison de leur dangerosité potentielle pour les bébés…

Anissa Boumediene

— 

Illustration d'un bébé portant un collier d'ambre, censé soulager les poussées dentaires douloureuses.
Illustration d'un bébé portant un collier d'ambre, censé soulager les poussées dentaires douloureuses. — C.Delahaye/SIPA

Déjà controversés, les colliers d’ambre pour bébés sont de nouveau dans le viseur de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui a demandé le retrait des ventes et le rappel de trois différents modèles vendus dans le commerce et en pharmacies. Au-delà de leurs vertus contestées pour soulager les douleurs dentaires, ils présentent en effet des dangers pour les bébés.

Un danger potentiel

Il y a quelques semaines, un collier de la marque BalticWay avait déjà été retiré des ventes. Motif : son cordon jugé trop fragile et susceptible d’exposer à un risque d’étouffement les bébés qui le portent à la bouche. Cette fois-ci, la DGCCRF rappelle plusieurs modèles présentant un danger potentiel de strangulation.

Depuis le début de l’année, la DGCCRF a ordonné le rappel d’une douzaine de modèles de colliers d’ambre dont le système de fermeture s’est révélé trop résistant. Les tests effectués ont mis en lumière le risque d’étranglement si le collier du bébé s’accrochait en cas de chute. La Société française de pédiatrie avait avant cela tiré la sonnette d’alarme, se fondant sur une étude des Archives de pédiatrie réalisée entre mars et juillet 2011 dans trois services d’urgences pédiatriques à Toulouse et Montauban, et qui pointait les dangers d’étouffement et d’étranglement liés à ces colliers.

Afin d’avertir les consommateurs, la DGCCRF a adressé un message type que les pharmaciens commercialisant ces colliers d’ambre ont l’obligation d’afficher sur leur vitrine. Ces colliers ne font pourtant pas partie de la liste des produits autorisés à la vente en officine. Les pharmaciens concernés pourraient donc faire l’objet de sanctions.

Des vertus contestées

En vogue depuis de nombreuses années, les colliers d’ambre auraient selon une croyance répandue la faculté de soulager les poussées dentaires douloureuses chez les bébés. « A l’origine, l’ambre a de réelles vertus médicinales, grâce à ses propriétés piézoélectriques, elle permet notamment de soulager les poussées dentaires douloureuses chez les bébés. Ça a très bien marché sur mes enfants », atteste Daniel Briez, expert en lithothérapie et auteur de Cristaux et santé : comment choisir et utiliser ses pierres en lithothérapie, (éd. Trajectoire). « Ces dernières années, on a vu beaucoup de "faux vrai ambre" en circulation. Ce sont des pierres obtenues à partir de résidus refondus d’ambre de mauvaise qualité », avertit le lithothérapeute. « Or la pierre perd toutes ses propriétés à la refonte. Donc aujourd’hui, la revendication de mieux-être associée à l’ambre est moins avérée ».

« J’ai vu quelques bébés qui en portaient », raconte le Dr Lucienne Coscas-Hatchuel, pédiatre à Paris, « mais je n’accorde aucun crédit à ces colliers d’ambre ». Le plus souvent, « les poussées dentaires, ça passe tout seul, mais si on sent que le bébé a mal, les solutions les plus simples sont les meilleures : un peu de doliprane, des anneaux à mâchouiller et, pourquoi pas, les traitements homéopathiques », préconise la pédiatre. Car ce qui est douloureux, ce n’est pas la percée de la dent en elle-même, c’est l’inflammation qui accompagne la poussée dentaire, « c’est cela qui favorise la survenue de fièvre ou de diarrhée ».