Sida: 17 % des jeunes déclarent ne pas avoir peur de l'épidémie

SONDAGE Sentiment d’invincibilité, manque de prévention : les jeunes multiplient les idées fausses sur le virus de l'immunodéficience humaine (VIH)…

D.B.

— 

Des bougies forment un ruban rouge à Berlin, le 30 novembre 2013, lors de la journée nationale de lutte contre le sida
Des bougies forment un ruban rouge à Berlin, le 30 novembre 2013, lors de la journée nationale de lutte contre le sida — Florian SCHUH DPA

On leur parle moins du sujet à l’école et dans les médias. Du coup, de nombreux jeunes connaissent mal le sida. Un tiers des Français de 15 à 24 ans ont ainsi des idées fausses sur le VIH et ses modes de transmission, selon un sondage mené pour Sidaction par l'Ifop et Bilendi*. L'opération caritative a lieu ce week-end.

>> A lire aussi : «Il y a un défaut global d’éducation à la santé sexuelle chez les jeunes»

Le dépistage en baisse

Les modes de transmission du VIH semblent notamment mal maîtrisés par certains jeunes. Un sur cinq (20 %) croit encore que le VIH se transmet par un baiser, ou en buvant dans le verre d’une personne séropositive, alors qu’ils étaient 15 % à le penser en 2015. Plus grave encore : 17 % des jeunes déclarent ne pas avoir peur du sida, signe qu’ils ne connaissent pas les effets de la maladie. Conséquence : ils sont 10 % de moins qu’en 2015 à se faire dépister après un rapport à risque.

Ce qui semble le plus surprenant c’est que 82 % des jeunes sondés pensent être bien informés sur la maladie. Preuve que les associations ont encore beaucoup à faire sur le terrain, tout comme les pouvoirs publics.

* L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 001 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans à 24 ans.