Grâce à un appel aux dons, Matéo, 16 ans, a été soigné de sa leucémie aux Etats-Unis

SOLIDARITE Affecté depuis 2013 par une leucémie tenace que les médecins français n’arrivaient pas à enrayer, l’ado de 16 ans souhaitait suivre un traitement de choc aux Etats-Unis…

20 Minutes avec agence

— 

A la suite d’un appel aux dons, Matéo a suivi avec succès un traitement expérimental contre la leucémie aux États-Unis.
A la suite d’un appel aux dons, Matéo a suivi avec succès un traitement expérimental contre la leucémie aux États-Unis. — Blog Le Petit Matéo

Matéo avait épuisé tous les traitements proposés en France. A la suite d’un appel aux dons, l’ado de 16 ans a pu suivre un traitement expérimental aux États-Unis. Le voilà à présent guéri. Parti en janvier dernier pour Seattle (États-Unis) afin de subir un traitement de la dernière chance contre sa leucémie, Matéo Lepetit est, en effet, « aujourd’hui en rémission complète ! »

« Je ne veux pas mourir. Aidez-moi ! »

« Les cellules guerrières ont terminé la guerre. Et la leucémie a disparu », expliquent les proches du jeune homme sur le blog relatant le combat de Matéo. Un Matéo qui savoure donc aujourd’hui sa victoire après des mois de souffrance, rapporte Le Parisien.

 

 

Affecté depuis 2013 par une leucémie tenace que les médecins français n’arrivaient pas à enrayer, le jeune homme de Saint-Pierre-de-Chartreuse (Isère), soutenu par sa famille, avait lancé un appel au don pour partir aux États-Unis afin de pouvoir suivre ce traitement expérimental. « Je ne veux pas mourir. Aidez-moi ! », avait alors écrit Matéo.

Un appel au secours entendu puisque l’élan de générosité avait permis de réunir les 172 000 euros nécessaires pour permettre au garçon de se faire injecter à Seattle des cellules modifiées, dites « guerrières », lui appartenant et détruisant celles qui sont malades.

Matéo doit encore renforcer son système immunitaire

Résultat de traitement expérimental ? Il n’y a « plus de cellules cancéreuses dans le foie, dans les reins, dans les os de Matéo » répond la mère du jeune patient, Evelyne Lepetit, précisant qu'« il faut attendre cinq ans pour être sûr d’être définitivement guéri ».

Matéo, lui, va rester à l’hôpital de Seattle encore quelque temps pour renforcer son système immunitaire. Il devrait rentrer à Saint-Pierre-de-Chartreuse dans quelques semaines.