Sida: Un anneau vaginal réduirait de 30 % le risque d'infection chez les femmes

VIH Le dispositif présente un intérêt particulier pour les femmes des pays en développement, où les hommes ont tendance à refuser le préservatif...

20 Minutes avec agences
— 
Actuellement en phase de test, l'anneau vaginal capable de protéger des infections sexuellement transmissibles pourrait être commercialisé en 2018.
Actuellement en phase de test, l'anneau vaginal capable de protéger des infections sexuellement transmissibles pourrait être commercialisé en 2018. — S.DE SAKUTIN / AFP

C’est un nouvel espoir dans la lutte contre le sida. Un anneau vaginal, inspiré de ceux utilisés pour la contraception ou les traitements hormonaux, réduirait de 30 % en moyenne le risque d’infection par le VIH chez les femmes.

Il contient l’antiviral expérimental dapirivine, un microbicide qu’il diffuse progressivement, et doit être changé tous les mois.

Deux essais cliniques sur plus de 4.500 femmes

L’efficacité de cette méthode est présentée dans les résultats de deux essais cliniques publiés lundi sur le site de l’International Partnership for Microbicides (IPM) et dans le New England Journal of Medicine.

4.588 femmes séronégatives âgées de 18 à 45 ans au Malawi, en Afrique du Sud, en Ouganda et au Zimbabwe ont participé aux études entre 2012 et 2015. Bilan : celles qui utilisaient l’anneau vaginal ont réduit leur risque d’infection par le VIH de 27 % à 31 % comparativement à celles qui avaient un placebo.

Un intérêt particulier pour les femmes des pays en développement

L’usage de ces dispositifs présente un intérêt particulier pour les femmes dans les pays en développement, où les taux d’infection par le VIH sont élevés, et où elles sont nombreuses à avoir le plus grand mal à persuader les hommes d’utiliser des préservatifs, a expliqué la Dr. Zeda Rosenberg, qui dirige l’une des études.

Selon l’Institut national américain de la santé (NIH), sur les 37 millions de personnes vivant avec le VIH dans le monde, plus de la moitié sont des femmes.