Les cellules immunitaires, traitement prometteur du cancer du sang

RECHERCHE Les lymphocytes T «reprogrammés» et réinjectés chez les patients font disparaître les symptômes chez 80 % des sujets...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de l'Institut Gustave Roussy, centre européen de lutte contre le cancer, le 4 février 2013.
Illustration de l'Institut Gustave Roussy, centre européen de lutte contre le cancer, le 4 février 2013. — WITT/SIPA

Avoir recours à des cellules immunitaires serait particulièrement efficace dans le traitement de certains cancers du sang. C’est le résultat très prometteur observé dans une étude clinique menée par des scientifiques réunis par l’université technique de Munich et présentée dimanche à la convention annuelle de l’AAAS (Association Américaine pour l’Avancement des sciences)

Efficace sur le long terme, mais trop d’effets secondaires

Elle a en effet montré que l’utilisation, la reprogrammation et la réinjection des lymphocytes T dans l’organisme des patients avaient fait disparaître les symptômes chez 80 % des sujets participant. Et c’est dans les cas de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) que l’utilisation des cellules immunitaires humaines a eu les effets les plus bénéfiques.

Autre bonne nouvelle : les chercheurs ont prouvé que le traitement demeurait efficace sur le long terme, puisque les lymphocytes reprogrammés ne quittent pas le corps des patients.

>> A lire aussi : Nouvel indice du rôle clé des cellules-souches cancéreuses dans le cancer

Un point reste cependant à régler avant de parler de remède miracle : les effets secondaires. La manipulation des cellules peut générer des infections dangereuses, voire mortelles. L’objectif des spécialistes est désormais d’en réduire l’impact, afin d’allonger l’espoir de guérison.