«Spermbot», ce robot-spermatozoïde qui dope la fertilité

SCIENCES Le nanorobot agit comme une hélice et propulse plus rapidement vers l’œuf les spermatozoïdes les plus fatigués...

20 Minutes avec agence

— 

Créé par des chercheurs allemands, le mini robot "Spermbot" s’enroule autour de la queue des spermatozoïdes et accélère le trajet vers l’œuf.
Créé par des chercheurs allemands, le mini robot "Spermbot" s’enroule autour de la queue des spermatozoïdes et accélère le trajet vers l’œuf. — Nano Letter/American Chemical Society

Un cargo microscopique « spécial spermatozoïdes », voilà le dernier espoir en date pour les couples infertiles. Baptisé « Spermbot », ce robot a pour mission d’aider les spermatozoïdes les plus faiblards à atteindre l’ovule et ainsi faciliter la fécondation.

Cette drôle de mini-machine, aussi petite qu’un spermatozoïde, est le fruit du travail de nanoscientifiques allemands qui ont publié en ligne les résultats de leurs recherches (Nano Letters).

Améliorer la surveillance et le guidage dans les trompes

Utilisés en nombre dans le cadre d’inséminations artificielles, les « Spermbots » s’enroulent autour de la queue des spermatozoïdes, agissent comme une hélice activée grâce à un champ magnétique et accélèrent ainsi le trajet vers l’œuf.

 

>> A lire : Seul un couple sur deux consultant pour infertilité masculine réussit à avoir un enfant

 

Une fois le but atteint, le robot doit normalement se séparer de son hôte. Une étape que les scientifiques doivent encore perfectionner. Tout comme la surveillance et le guidage des « Spermbots » dans les trompes. A une époque où l’infertilité masculine progresse et où les causes d’affaiblissement des spermatozoïdes liées à la vie moderne se multiplient, l’enjeu est important.