Sida: Un vaccin porteur d'espoir développé en Norvège

VIH 36,9 millions de personnes sont atteintes du sida dans le monde...

20 Minutes avec agences

— 

Illustration: sida, recherche et médecine.
Illustration: sida, recherche et médecine. — FAROOQ NAEEM / AFP

Si la prévention et les médicaments rétroviraux traitant les symptômes du sida et limitant la contamination continuent à montrer leur efficacité, c’est sur la mise au point d’un vaccin contre le VIH que travaille un grand nombre de scientifiques spécialistes de la maladie.

Des chercheurs norvégiens pourraient bien être sur la piste d’une solution majeure avec le Vacc-4x. C’est à la société Bionor que l’on doit cette avancée, qui permettrait non plus seulement de contrôler le virus chez les patients infectés pour augmenter leur confort et leur espérance de vie, comme le font les médicaments, mais de tout bonnement éliminer le virus de l’organisme des personnes malades.

La plupart des cellules du VIH détruites

Les données précises et les détails de l’essai médical mené par Biotech n’ont pas encore été publiés, mais on sait déjà que les chercheurs de la société norvégienne ont vacciné des patients sous antiviraux avec le Vacc-4x puis utilisé un traitement anticancéreux, le romidepsin, pour déloger le virus dormant.

Une fois les cellules du VIH réactivées, elles ont été identifiées et détruites par le vaccin dans leur quasi-intégralité. Les scientifiques n’ont en effet relevé que des traces infimes du virus chez les participants à l’étude après l’action du Vacc-4x.

>> A lire aussi : Sida : Comment mieux dépister les séropositifs qui s’ignorent ?

Si la démarche scientifique n’en est qu’à ses débuts, elle apparaît déjà comme très prometteuse aux yeux des 36,9 millions de malades du sida dans le monde.