Des pendentifs et patchs anti-ondes radioactifs et dangereux

SANTE Un laboratoire indépendant a pointé la radioactivité de produits fabriqués en Chine…

W.M.

— 

Capture d'écran Criirad
Capture d'écran Criirad — 20 Minutes

Des colliers cancérigènes. Les pendentifs dits « énergétiques », « d’énergie scalaires » ou « d’énergie quantique » présentent des « concentrations anormalement élevées de produits radioactifs naturels », averti la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité (Criirad) dans un communiqué.

Ces colliers « Quantum Science » se portent autour du cou et sont supposés apporter bien-être et santé. Principalement fabriqués dans la province de Guangdong en Chine, les pendentifs, de formes rondes et de couleur gris anthracite, peuvent être achetés sur des sites internet en ligne où les recommandations sont de les enlever le moins possible.

La DGCCRF alertée

Sauf que le laboratoire, après avoir analysé différents modèles, indique que les bijoux sont tellement concentrés en produits radioactifs qu’ils pourraient être assimilés comme du minerai radioactif. Ce qui est mauvais pour la santé, surtout si le pendentif est porté à même la peau, les rayons irradiant directement les cellules.

D’autres objets ont aussi été épinglés. C’est le cas justement d’autocollants dits « antiradiation » qui se posent sur les téléphones portables ou tout appareil électrique. Des disques censés filtrer l’eau et des patchs anti-ondes à appliquer sur la peau sont aussi dans le collimateur de la Criirad.

Cette dernière affirme avoir alerté la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Objectif ? Faire interdire l’important et surtout la commercialisation de ces objets.