Une protéine pourrait prévenir la démence chez les malades d'Alzheimer

SCIENCES La protéine BRCA1 pourrait représenter une source d’espoir dans la recherche sur la démence et les pathologies des neurones...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un cerveau humain.
Illustration d'un cerveau humain. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Connaissez-vous la BRCA1 ? Il s’agit d’un type de protéine présente dans le cerveau et qui pourrait bien représenter une source d’espoir dans la recherche sur la démence et les pathologies des neurones.

En effet, cette protéine serait un véritable élément réparateur des neurones indispensables au bon fonctionnement de la mémoire, de l’apprentissage et de nos autres activités cognitives principales. Une manipulation de la protéine pourrait ainsi retarder, voire inverser, les effets de la maladie d’Alzheimer.

>> A lire aussi : Alzheimer : Certains somnifères pourraient aggraver le risque de démence

L’hypothèse a été avancée par les scientifiques des Gladstone Institutes à San Francisco, aux Etats-Unis. En étudiant les cerveaux de patients décédés de maladies liées aux neurones, ils ont découvert que la présence de protéines BRCA1 était 60 à 75 % plus faible que chez des individus en bonne santé.

Dans un article publié dans la revue scientifique Nature Communications, les chercheurs mettent en avant l’existence d’une substance appelée bêta-amyloïde, qui fait disparaître la BRCA1 des neurones. Le phénomène s’accompagnerait par la manifestation de déficits cognitifs et de démence.

Protéger les neurones grâce à la BRCA1

Le rôle capital de la protéine en question serait donc évident. D’autant plus que Lennart Mucke, principal auteur de l’étude, explique que la réduction de sa quantité dans le cerveau de souris de laboratoire a provoqué la mort neuronale de ces dernières.

D’où la conclusion du chercheur américain : « En normalisant les niveaux ou la fonction de BRCA1, on pourra protéger les neurones contre les dommages de l’ADN et empêcher la cascade de processus qui mène au déclin cognitif. »