Sommeil: Les grasses matinées, c'est mauvais pour la santé

ETUDE Selon des chercheurs américains, plus le décalage dans le rythme de sommeil est élevé, plus les personnes présentent un mauvais taux de cholestérol...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration: Une femme en plein sommeil.
Illustration: Une femme en plein sommeil. — SUPERSTOCK/SIPA

Les jours de congé ne devraient pas rimer avec grasse matinée. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces dernières seraient mauvaises pour votre santé. Synonymes de rythme de sommeil irrégulier, ces grasses matinées augmenteraient notamment les risques de diabète de type 2 ou de maladies cardiovasculaires.

Rythme de sommeil perturbé et désordres hormonaux 

En voulant en savoir plus sur l’influence du sommeil sur la santé, les chercheurs de l’université de Pittsburgh (Etats-Unis) ont étudié le sommeil de 447 Américains et Américaines âgés de 30 à 54 ans et travaillant au minimum 25 heures chaque semaine hors de leur domicile. Tous ont ainsi dû porter, durant une semaine, un bracelet qui permettait d’étudier leur mouvement et leur sommeil. Des volontaires qui ont également rempli des questionnaires sur leurs habitudes alimentaires et sportives. Bilan : 85 % d’entre eux ont déclaré se lever plus tard lors d’un jour de congé et 15 % se lever plus tôt.

>> A lire : Santé : bougez, mangez équilibré mais n’oubliez pas de dormir

Taux de cholestérol élevé

Les chercheurs assurent que plus le décalage dans le rythme de sommeil est élevé, plus les personnes présentent un mauvais taux de cholestérol. Selon les résultats de leur étude publiés dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, le taux de résistance à l’insuline, facteur d’obésité, est aussi plus élevé chez ces adeptes de la « grasse mat' » qui affichent aussi un important tour de taille et un indice de masse corporel élevé. Une étude qui vient donc confirmer le lien entre manque de sommeil et surpoids.