Sommeil: Les effets «catastrophiques» de la lumière bleue des écrans

HIGH-TECH Des chercheurs préconisent un «mode sommeil», déjà présent sur les appareils Android et de la marque Phillips, qui permettrait de favoriser l'endormissement...

20 Minutes avec agence

— 

Une femme en plein sommeil. Illustration.
Une femme en plein sommeil. Illustration. — Pouzet / Sipa

Regarder un film à la télévision ou sur son ordinateur, pianoter sur son téléphone portable pour lire quelques articles ou surfer sur les réseaux sociaux… Les écrans font partie intégrante de notre quotidien, même à l’heure de se mettre au lit.

Pourtant, et ce n’est pas une nouveauté, la lumière bleue de ces écrans est mauvaise pour le sommeil. Une étude menée par le Pr Paul Gringas, médecin à l’hôpital pour enfants Evelina de Londres, avec une équipe de chercheurs du King’s College de Londres et de l’université de Surrey, et parue dans la revue spécialisée In Frontiers Public Health, le confirme.

Les chercheurs ont pour cela testé l’effet de la lumière bleue émanant de trois smartphones et tablettes (l’iPad Air, l’iPhone 5s et le Kindle Paperwhite), comme le précise France Soir.

L’hormone du sommeil troublée par les écrans

Conclusion : celle-ci trouble le rôle de la mélatonine, hormone favorisant l’endormissement. « La lumière bleue est idéale en journée, mais a des effets catastrophiques la nuit. Des données montrent que si vous restez en face de l’écran en soirée, ou durant la nuit, l’exposition à la lumière bleue peut reporter votre sommeil d’une heure », expliquent les chercheurs.

Si la solution la plus évidente reste de se passer de son smartphone avant de dormir et d’avoir un mode de vie sain, Paul Gringas recommande aux constructeurs de créer un « mode sommeil » sur leurs appareils, à la manière du « mode avion », permettant de réduire la luminosité de l’écran. Une fonctionnalité déjà en vigueur sur les appareils Android et de la marque Phillips.