Café: Une consommation modérée bénéfique pour le corps et l'esprit

ETUDE Les composés de la boisson chaude préviendrait les maladies cardiaques, la maladie de Parkinson, la dépression...

20 Minutes avec agences

— 

La consommation de café augmente dans le monde et a quasiment doublé au cours des 20 dernières années
La consommation de café augmente dans le monde et a quasiment doublé au cours des 20 dernières années — Guillermo Legaria AFP

Le café, qu’il contienne de la caféine ou non, semble être bénéfique. En boire trois à cinq tasses par jour réduirait, en effet, les risques de mourir prématurément de maladies cardiaques, de diabète, de la maladie de Parkinson. Il permettrait également de prévenir la dépression et donc, le suicide, révèle une étude américaine de la Harvard Chan School of Public Health.

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont comparé les données médicales et les comportements des personnes ne buvant pas ou peu de café (moins de deux tasses par jour) aux données des consommateurs modérés (jusqu’à cinq tasses).

 

>> A lire ici: Bu avec modération, le café serait un remède à tous les maux

 

Ces travaux sont fondés sur le rassemblement de données de trois grands sondages effectués par 300 000 infirmières et professionnels de santé. Les patients ont répondu à des questionnaires sur leur propre état de santé et leurs habitudes de vie à intervalles réguliers sur une période de 30 ans.

Des résultats à approfondir

Si l’étude, publiée ce lundi dans le journal Circulation, n’a pas mis au jour un lien de causalité clair entre le café et un risque amoindri de souffrir de certaines maladies, elle a toutefois soulevé un lien apparent, conforme à de précédents travaux.

Certains « composés bio-actifs dans le café réduisent la résistance à l’insuline et les inflammations », a précisé Ming Ding, principal auteur et étudiant en doctorat au département de nutrition. Mais le scientifique admet que « plus d’études sont nécessaires pour enquêter sur les mécanismes biologiques qui produisent de tels effets ».

Le café, ce n’est pas pour tout le monde

Alors, le café est-il si bon pour la santé ? Le fait que ces travaux soient basés sur des sondages de personnes rapportant elles-mêmes des éléments sur leurs habitudes de vie peut soulever des questions quant à la fiabilité des réponses.

Les experts précisent, par ailleurs, que le café n’est pas conseillé à tout le monde. « Certaines populations comme les femmes enceintes et les enfants doivent faire attention à leur consommation de caféine », rappelle Frank Hu, coauteur et professeur de nutrition et d’épidémiologie à Harvard.