VIDEO. Etats-Unis: Une petite fille née avec le cœur sur la poitrine lance un appel aux dons

CROWDFUNDING Virsaviya Borun-Goncharova, six ans, souffre du syndrome de Cantrell...

20 Minutes avec agence

— 

Virsaviya Borun-Goncharova, petite fillette atteinte du syndrome de Cantrell, vit depuis toujours avec son cœur hors de sa cage thoracique.
Virsaviya Borun-Goncharova, petite fillette atteinte du syndrome de Cantrell, vit depuis toujours avec son cœur hors de sa cage thoracique. — Dari Borun/YouCaring

Elle aurait dû vivre une poignée d’heures, elle a aujourd’hui six ans. Virsaviya Borun-Goncharova, fillette atteinte du syndrome de Cantrell, vit depuis toujours avec son cœur hors de sa cage thoracique.

Si cet enfant d’origine russe a, jusqu’ici, déjoué les pronostics de ses médecins, elle n’en demeure pas moins sous la menace constante de la mort, et doit, pour s’en sortir, se faire opérer.

Afin de couvrir l’ensemble des frais médicaux liés à pareille intervention, et estimés à 100.000 dollars, sa mère, Dari Borun, a donc lancé un appel aux dons sur la plateforme de crowdfunding YouCaring. Aujourd’hui, quelque 33.000 dollars ont d’ores et déjà été versés sur le site, notamment grâce à la communication de la maman de Virsaviya, qui entretient un compte Instagram pour sensibiliser les internautes à la maladie de sa fille.

Une opération ne pourra se faire avant deux ans

C’est un chirurgien du Children’s Hospital, à Boston (Massachussetts), qui opérera l’enfant afin d’accroître son espérance de vie, précise le site de France Télévisions. Mais l’opération en question ne pourra toutefois se faire avant deux ans, en raison « d’une pression sanguine trop élevée » chez l’enfant.

En attendant, Virsaviya et sa mère ont quitté la Russie pour la Floride (Etats-Unis), où le climat doux est meilleur pour la santé de la fillette. La chaîne locale NBC 6 y a d’ailleurs réalisé un reportage sur la fillette, vu près de 14 millions de fois. On y voit la petite Virsaviya témoigner : « Mon cœur est ici. Il est à l’extérieur de ma poitrine et j’aime vraiment ma mère, elle a toujours aimé toucher mon cœur. »