Quels sont les médicaments qui plombent la Sécu?

MEDECINE Parmi les médicaments les plus coûteux pour l'Assurance maladie, on retrouve le Doliprane mais aussi des traitements spécialisés dernier cri...

L.C.

— 

En 2014, le remboursement des médicaments a coûté 23 milliards d'euros à la Sécu.
En 2014, le remboursement des médicaments a coûté 23 milliards d'euros à la Sécu. — : ANGOT/SIPA

En 2014, l’Assurance maladie a remboursé 23 milliards d’euros de médicaments. Une dépense repartie à la hausse (+3,8 % par rapport à 2013), après deux années de baisse. Cette poussée est notamment due à une petite pilule très onéreuse, le Sovaldi, constate la Caisse nationale d’Assurance maladie dans un rapport paru jeudi.

Innovation thérapeutique coûteuse

Pour se procurer ce médicament contre l’hépatite C, il faut débourser environ 13.600 euros pour une boîte de 28 comprimés, soit près de 41.000 euros pour une cure qui dure en général trois mois.

>> A lire aussi : Le traitement miracle pour l’hépatite C que la France ne peut payer à ses malades

L’arrivée de nouveaux traitements contre l’hépatite C, mais aussi les cancers, a « principalement » tiré vers le haut les dépenses de l’Assurance maladie, constate le rapport. Ces médicaments de spécialité « apportent une innovation thérapeutique importante mais sont très coûteux ».

Paracétamol et anticholestérol dans le top 10 des remboursements

L’Humira, un traitement pour soigner les rhumatismes à renouveler toutes les deux semaines (voire chaque semaine) dont une injection coûte 830 euros, est le médicament qui a coûté le plus cher à l’Assurance maladie en 2014, à hauteur de 395,2 millions d’euros.

En troisième place, on retrouve le Doliprane, un médicament à base de paracétamol qui est pourtant délivré sans ordonnance en pharmacie (donc sans remboursement de l’Assurance maladie). Les patients se font toutefois souvent prescrire ce médicament lors d’une visite chez le médecin. Pour la Sécu, la facture s’est élevée à 320,9 millions d’euros en 2014.

Les génériques peuvent permettre de faire plus d’économies

Le Crestor, un anticholestérol arrive en deuxième position, avec un coût total de 322,2 millions d’euros. Ce médicament appartient pourtant à la catégorie des statines, pour laquelle des alternatives génériques bon marché existent. Si les médicaments génériques ont permis d’économiser 1,73 milliard d’euros en 2014 (contre 1,77 milliard en 2013), il reste donc des progrès à faire pour alléger la facture de la Sécu.

Le top 10 des médicaments les plus remboursés en pharmacie représente 2,65 milliards d’euros en 2014 :

*DMLA : dégénérescence maculaire liée à l’âge