Cerveau: La taille ne fait pas l'intelligence selon une étude

SCIENCES Pour preuve, le cachalot, dont le cerveau pèse près de neuf kilos n'est pas une lumière...

20 Minutes avec agences

— 

Illustration: le cerveau humain.
Illustration: le cerveau humain. — Inition / Rex Features/REX/SIPA

L’intelligence de l’homme serait moins liée à la taille de son cerveau qu’à la façon dont celui-ci est structuré. On aurait donc jusqu’ici surestimé le lien supposé entre la taille du cerveau et les performances intellectuelles de l’être humain et prêté aux hommes, les hommes, qui présentent généralement un plus gros cerveau que les femmes, des capacités cognitives plus avancées que ces dernières.

La structure et l’agencement plus importants que la taille

C’est à une étude scientifique internationale coordonnée par l’Université de Vienne que l’on doit ces conclusions. Jacob Pietschnig, chercheur en sciences cognitives, et son équipe sont ainsi arrivés à la conclusion que « l’agencement du cortex, du mésencéphale [cerveau moyen] et du cervelet ainsi que la bonne connexion de la matière blanche et de la matière grise, beaucoup plus importante que la taille de la masse cérébrale elle-même ».

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont fait la synthèse de 88 études sur le sujet, portant sur plus de 8.000 cas, et publié leurs résultats dans la revue Neuroscience & Biobehavioral Reviews. Il suffit d’ailleurs pour s’en convaincre de regarder le cachalot, qui, s’il peut rester 90 minutes en apnée, ne brille pas par son intelligence extrême malgré son cerveau de neuf kilogrammes.