Nîmes: Le virus du Nil occidental détecté sur un Français

SOCIETE Le virus, transmis par des moustiques, se manifeste par des symptômes grippaux...

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'un moustique
Illustration d'un moustique — Rostislav Kalousek/AP/SIPA

Un porteur humain du virus du Nil occidental (aussi appelé West Nile) a été détecté à Nîmes, dans le Gard, le 2 octobre. Cette personne est aujourd’hui guérie et en bonne santé.

Premier cas détecté depuis 2013

Si, « depuis août 2015, plusieurs cas (…) ont été également signalés chez des chevaux du Gard, de l’Hérault et des Bouches-du-Rhône », comme l’ont révélé mardi dans un communiqué les agences régionales de santé Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’infection chez l’homme est un phénomène bien plus rare. Le cas enregistré à Nîmes est d’ailleurs le premier depuis 2003.

Le virus du Nil occidental est une maladie virale transmise par les moustiques qui se contaminent exclusivement au contact d’oiseaux infectés. Chez l’homme, l’infection n’entraîne en général l’apparition d’aucun symptôme mais elle peut parfois se manifester par un syndrome « pseudo-grippal » (fièvre, douleurs, maux de tête). Plus rarement, des complications neurologiques peuvent apparaître. Les habitants des départements Gard, de l’Hérault et des Bouches-du-Rhône, où le virus est présent, sont donc invités à se protéger contre les piqûres de moustiques.