Maladies cardiovasculaires: Une consommation excessive de boissons gazeuses augmenterait les risques

ETUDE L’acidité des boissons gazeuses pourraît être un facteur de risque...

20 Minutes avec agence

— 

Des canettes de sodas
Des canettes de sodas — Joel Saget AFP

Responsables de près de 184.000 décès chaque année dans le monde, les sodas favorisaient le développement de maladies cardiovasculaires. C’est en tout cas la conclusion d’une étude japonaise, dont les résultats ont été présentés ce mardi 1er septembre lors du Congrès de l’European Society of Cardiology (ESC) qui se tenait à Londres.

Une grande première selon le professeur Saku, professeur de cardiologie à l’université de Fukuoka (Japon), et principal auteur de l’étude. Cité par Doctissimo, il souligne que « jusqu’ici, le lien entre la consommation de boissons gazeuses à hautes doses et ces maladies cardiovasculaires mortelles ou les arrêts cardiaques qui surviennent en dehors de l’hôpital n’était pas clair ».

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont fait le lien entre l’apparition d’arrêts cardiaques et la consommation de boissons gazeuses en analysant le budget consacré à ces produits dans 47 préfectures du Japon entre 2005 et 2011. Ils se sont s’appuyés les cas de 785 591 patients ayant souffert d’arrêts d’origine cardiaque et non cardiaque, conséquences de maladies cérébrovasculaires ou respiratoires.

Une conclusion basée sur une série d’observations

Résultat : plus les gens consomment des boissons gazeuses, plus ils sont susceptibles de souffrir d’arrêts cardiaques. A noter que cette conclusion découle d’observations sur des habitudes de consommations et n’a pas été prouvée scientifiquement comme étant une cause d’arrêts cardiaques. Le professeur Saku, qui met en avant l’acidité des boissons gazeuses, cause probable de cette association, souligne le fait que « limiter la consommation de boissons gazeuses reste bénéfique ».

Enfin, aucun lien n’a été constaté en étudiant la consommation d’autres types de boissons comme le thé, le café, le chocolat, le lait ou les jus de fruits.