L'aspirine réduit le risque de cancer du colon chez certains obèses

TRAITEMENT Les personnes obèses atteintes du syndrome de Lynch sont génétiquement prédisposées à cette tumeur...

20 Minutes avec AFP
— 
Aspirine
Aspirine — AFP

L'aspirine réduit le risque de cancer colorectal chez des personnes obèses atteintes du syndrome de Lynch qui les prédisposent génétiquement à cette tumeur, selon une recherche internationale publiée lundi dans la revue américaine Journal of Clinical Oncology.

Environ 50% de ces sujets souffriront de ce cancer, précisent les auteurs de cette étude menée dans seize pays avec près d'un millier de participants atteints de ce syndrome et suivis pendant dix ans. Les 937 personnes dans cette étude, qui ne sont pas tous obèses, ont pris soit deux aspirines par jour (600 mg) pendant deux ans, soit un placebo.

«Les obèses ont 2,75 fois plus de risque de développer un cancer de l'intestin»

Les résultats ont montré que les obèses avaient 2,75 fois plus de risque de développer un cancer de l'intestin. Mais dans le groupe des participants qui ont pris de l'aspirine, le risque était le même qu'ils soient obèses ou non.

«Ces résultats sont importants pour les personnes souffrantes du syndrome de Lynch mais concernent aussi le reste de la population dont une grande proportion se débat avec son poids et cette étude suggère que le risque accru de cancer qui accompagne un excès pondéral peut être annulé en prenant de l'aspirine», souligne Sir John Burn, professeur de génétique clinique à l'Université de Newcastle, qui a dirigé cet essai clinique.

Consulter préalablement un médecin

«Cette recherche vient conforter une accumulation d'indices liant une inflammation accrue à un plus grand risque de cancer», a-t-il ajouté. «L'obésité intensifie la réponse inflammatoire de l'organisme et l'aspirine semble neutraliser ce processus».

Un autre essai clinique plus étendu avec 3.000 participants est prévu pour tester les effets de différents dosages d'aspirine, précisent ces chercheurs. Le professeur Burn déconseille toutefois de commencer à prendre de l'aspirine régulièrement sans consulter préalablement un médecin étant donné les risques accrus d'hémorragie digestive et d'ulcère chez certaines personnes.