Alimentation: Les mariés pèsent plus lourd sur la balance

ETUDE La vie de couple signe la fin des mauvais plats préparés et l'arrivée des produits du terroir consommés en plus grande quantité...

20 Minutes avec agence
— 
Illustration d'un couple en train de préparer un repas
Illustration d'un couple en train de préparer un repas — Kyle Grillot/AP/SIPA

Dire oui à l'être aimé conduirait forcément à peser plus lourd sur la balance, à stocker quelques kilos en plus. Tel est le bilan d'une étude parue dans la revue Social Science & Medicine qui démontre que les personnes en couple affichent un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé que les célibataires. 

Un IMC moyen de 25,6 kilos/m2 pour les femmes portant une alliance.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont comparé l'IMC (obtenu en divisant le poids par la taille au carré) des personnes célibataires à celui des hommes et femmes mariés, et ce, chez un panel de plus de 10.000 volontaires européens originaires de neuf pays (France, Allemagne, Autriche, Italie, Pays-bas, Russie, entre autres). 

Conclusions : chez les célibataires, les hommes ont un IMC moyenne de 25,7 kilos/m2, qui correspond à un léger surpoids et les femmes obtiennent 25,1 kilos/m2. L'IMC moyen des hommes mariés est, lui, de 26,3 kilos/m2. Il est de 25,6 kilos/m2 pour les femmes portant une alliance.

Les couples mariés mangent mieux mais en plus grande quantité

Cité par France Soir, Ralph Hertwig, coauteur de l'étude, avance : « Nos résultats montrent à quel point les facteurs sociaux peuvent affecter la santé. Dans ce cas, l'institution du mariage et certains changements comportementaux qui surviennent dans ce contexte sont directement associés à la nutrition et au poids. » 

Arrêter de fumer et perdre du poids, c'est plus facile en couple

En réalité, le mariage signe, certes, la fin des mauvais plats préparés (bons amis des célibataires) mais, surtout, l'arrivée des produits bio et du terroir consommés en plus grande quantité. En d'autres termes, les personnes mariés mangent mieux, mais plus. «Cela signifie aussi que les hommes installés dans une relation à long terme ont plus de chances de manger de manière plus consciente et, à terme, de manière plus saine», note de manière positive Jutta Mata, coauteur de l'enquête. 

Et, toujours selon les auteurs de l'étude, combiné à « un manque d'exercices physiques chez les couples mariés », ces petits plats bio ou mijotés finissent par créer des kilos supplémentaires.